Verstappen est une menace pour le championnat, selon Wolff

Mercedes estime que le pilote Red Bull Max Verstappen est désormais clairement dans la course au titre avec Lewis Hamlilton et Valtteri Bottas.

Verstappen est une menace pour le championnat, selon Wolff

Suite à sa victoire lors du Grand Prix du 70e Anniversaire, Max Verstappen figure à la seconde position du championnat à 30 points de Lewis Hamilton, malgré un abandon lors de la première épreuve en Autriche. 

Avant le week-end dernier, Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, a répété que la saison était loin d'être terminée au sortir des quatre premiers GP remportés par son écurie. Et pour lui, c'est clair : Verstappen va jouer le titre en 2020.

Lire aussi :

"Je pense que c'est le cas", a-t-il répondu quand il lui a été demandé si une lutte s'était engagée pour le titre mondial. "J'apprécie plutôt cette situation parce que tout le monde disait 'OK, ça va être une promenade de santé pour Mercedes', et voilà."

"Ça n'a pas été une promenade de santé. Nous n'avions clairement pas la voiture la plus rapide, peut-être même pas la seconde plus rapide. Nous avons vu par le passé que les conditions chaudes ne conviennent pas à notre voiture, mais comme je l'ai déjà dit, c'est beaucoup plus complexe que cela. En fait, je suis prêt à relever le défi."

"Nous avons probablement le package le plus rapide, mais le package le plus rapide implique aussi le plus d'appui, et ce dernier fait plus travailler les pneus. À cet égard, nous devons apprendre à régler la voiture pour que les pneus survivent un peu. Je suis vraiment curieux et intéressé de voir comment nous allons faire à Barcelone. Nous avons une poignée de jours pour comprendre, et il n'y a rien de mieux qu'un grand défi."

Red Bull attend d'avoir "une idée plus précise"

Du côté de son homologue de chez Red Bull, Christian Horner, on souhaite surtout temporiser avant de faire part de ses ambitions. Par le passé, l'écurie autrichienne a pris l'habitude de monter en puissance progressivement à mesure que les saisons avançaient. Toutefois, la pandémie de COVID-19 a bouleversé le calendrier, qui a démarré en juillet seulement, et retiré du programme certaines pistes où l'écurie excelle en général.

Quand il est demandé à Horner, par Motorsport.com, si Verstappen pouvait surfer sur cette dynamique pour aller jouer la couronne mondiale, il répond : "C'est difficile à dire. Je pense que Mercedes a sous-performé [dimanche], par rapport aux dernières épreuves, donc je pense qu'il y aura encore quelques courses avant que nous ayons une idée plus précise sur ce point. Mais nous sommes ravis de remporter cette première victoire de 2020, en particulier lors de cette course anniversaire."

Lire aussi :

Malgré tout, Horner estime que la seconde course de Silverstone est le premier signe du potentiel de la RB16. "Ces voitures ont été peu sollicitées jusqu'à présent. C'est donc seulement cette fois que nous avons vraiment pu voir les performances dont nous pensions qu'elle était capable."

"Il est donc très important pour nous de comprendre pourquoi elle a été si performante [dimanche]. Dans des virages où nous avons été médiocres samedi dernier il n'y avait pas de problème du tout. Le vent était un peu moins fort, les températures étaient assez similaires à celles des deux derniers jours et du week-end dernier. La pression des pneus était légèrement différente, à cause des problèmes que Pirelli a eu le week-end dernier."

"Il est important pour nous de prendre ces données, de les analyser et de les comprendre, parce que nous ne sommes vraiment pas performants le samedi, où nous nous battons à coups de dixièmes avec Racing Point et Renault ce week-end, et puis nous leur avons pris un tour en course. Il y a donc un grand delta, et nous avons vu un peu la même chose au cours des quatre ou cinq dernières courses. Nous avons beaucoup de choses à comprendre, mais c'est vraiment encourageant d'avoir cette performance. Cela récompense tout le travail qui est fait."

partages
commentaires

Voir aussi :

"Aucune tension" entre McLaren et Mercedes malgré le cas Racing Point

Article précédent

"Aucune tension" entre McLaren et Mercedes malgré le cas Racing Point

Article suivant

Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"

Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021