Verstappen : "C'est clairement notre meilleure chance"

Avec le vent en poupe que lui procure sa deuxième place à Austin, le pilote Red Bull ne cesse de marteler que le rendez-vous mexicain peut lui permettre de signer une deuxième victoire cette saison.

Verstappen : "C'est clairement notre meilleure chance"
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, dans le parc fermé
Max Verstappen, Red Bull Racing, dans le parc fermé
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing en conférence de presse
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

Le rendez-vous tant attendu par Red Bull Racing en cette fin de saison est donc arrivé. La date était cochée dans le calendrier, et le circuit des frères Rodríguez désigné comme un terrain de jeu pouvant théoriquement permettre à la RB14 et son moteur Renault de venir lutter à la régulière pour la victoire. Encore quelques heures de théorie avant de laisser place à la pratique, et à une piste qui est en réalité la seule à détenir la vérité.

Quelques jours seulement après avoir brillé à Austin et même rêvé quelques instants d'aller souffler la victoire à Kimi Räikkönen, Max Verstappen arrive à Mexico avec une confiance au plus haut, fort d'une série de résultats qui plaident clairement en sa faveur. Sur le Circuit des Amériques, le Néerlandais est remonté de la 18e place sur la grille à la deuxième marche du podium, mais ne veut pas céder à l'emballement inutile.

"C'était vraiment une bonne course, mais c'est difficile de dire si c'est la meilleure", relativise le pilote Red Bull. "Je ne veux pas la voir ainsi, mais c'est important de marquer autant de points que possible, surtout quand on part de loin. Nous ne nous attendions pas à nous battre pour le podium, mais nous étions déjà très compétitifs l'an dernier. La stratégie alternative semble avoir bien fonctionné, et c'était très sympa de se battre pour la victoire. Parvenir à garder la deuxième place avec les pneus que j'avais, c'était bien aussi." 

Lire aussi :

Ce sont désormais le tracé mexicain et ses caractéristiques uniques, particulièrement en matière d'altitude, qui se dressent devant l'écurie de Milton Keynes. Comme toute son écurie l'a déjà affirmé, Christian Horner en tête, Verstappen insiste ce jeudi, à la veille des premiers essais : "C'est clairement notre meilleure chance". Une chance qu'il ne sera pas le seul à vouloir saisir, son voisin de garage Daniel Ricciardo espérant enfin mettre sa guigne de côté et connaître un week-end sans accroc mécanique.

"Nous essaierons de régler la voiture du mieux possible et nous verrons à quel point nous serons performants", précise Verstappen. "Je ne pense pas que nous ayons la moindre chance en qualifications, mais en course, nous sommes bien plus performants. Je m'attends à ce que nous le soyons davantage qu'à Austin."

"Ce sera serré entre eux [Ferrari et Mercedes] en qualifications, nous serons un peu derrière, mais en course, nous avons vraiment une chance. Lewis [Hamilton] veut toujours gagner, je ne pense pas que ça change."

La même approche qu'en 2017

Car, comme l'an passé sur ce même circuit, Lewis Hamilton a besoin d'un ultime résultat pour assurer un nouveau sacre de Champion du monde. C'est dans ce contexte que Verstappen s'était imposé lors de l'édition 2017 du Grand Prix du Mexique, et l'approche ne changera pas en 2018 en dépit de la présence des candidats au titre. Ce sera "la même", pour un pilote qui, en revanche, poursuit sa courbe de progression : "Plus j'ai d'expérience, plus je suis rapide. Je n'ai pas cessé d'apprendre."

Si Red Bull mise tant sur ce Grand Prix, c'est évidemment en raison de l'altitude de 2285 mètres à laquelle il faut se mesurer. Une donnée qui vient modifier le comportement des moteurs turbo, et qui peut ainsi gommer le désavantage que présente généralement le bloc Renault par rapport à la concurrence.

"Je pense que ce sera un peu plus serré entre les moteurs, parce qu'ils ont un peu plus de mal à respirer ici", confirme Verstappen. "On perd beaucoup d'appui aérodynamique ici, donc la mécanique sera primordiale. Même avec les gros ailerons, on a moins d'appui qu'à Monza ! C'est pourquoi nous sommes bien plus compétitifs que les autres malgré la très longue ligne droite. Il y a extrêmement peu d'adhérence."

partages
commentaires
Räikkönen : "Inutile" de critiquer Vettel pour ses erreurs

Article précédent

Räikkönen : "Inutile" de critiquer Vettel pour ses erreurs

Article suivant

Gasly n'aura pas l'évolution Toro Rosso à Mexico

Gasly n'aura pas l'évolution Toro Rosso à Mexico
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021