Verstappen : "Je ne suis pas déprimé, je suis réaliste"

Agacé par des questions autour de sa motivation face à la domination de Mercedes, Max Verstappen a répondu par un discours empreint de réalisme.

Verstappen : "Je ne suis pas déprimé, je suis réaliste"

Troisième du Grand Prix de Belgique derrière des Mercedes intouchables, Max Verstappen n'avait pas caché sa frustration à l'issue de la course dimanche dernier. Le pilote Red Bull regrettait principalement d'avoir dû se concentrer sur la gestion de ses pneus sans pouvoir attaquer, estimant que le scénario avait été "ennuyeux". Cependant, cette frustration n'est pas synonyme de démotivation, et le Néerlandais estime que cette question ne se pose même pas.

"Je ne comprends pas pourquoi les gens pensent que l'on ne serait pas motivé", s'étonne Verstappen ce jeudi à Monza. "On a l'un des meilleurs jobs du monde, on pilote des voitures super rapides. Je suis [parfois] troisième, [parfois] deuxième, et j'ai signé une victoire. Alors je trouve incroyable que les gens pensent que l'on ne serait pas motivé. C'est vraiment stupide. J'aime ce que je fais. Chaque week-end, je viens et j'adore piloter la voiture. Je veux me concentrer sur le fait de les défier [Mercedes], mais si ce n'est pas possible, je cherche le meilleur résultat possible avec la voiture que j'ai, et j'aime ça quand même."

Lire aussi :

Avant le rendez-vous italien, Verstappen est toujours deuxième du championnat pilotes mais accuse désormais 47 points de retard sur le leader Lewis Hamilton. Chez Red Bull, on assure ne pas avoir tiré un trait sur les espoirs de lutter pour le titre, mais le pilote vedette de l'écurie garde les pieds sur terre.

"Nous n'abandonnerons pas, mais je suis très réaliste, pour l'instant nous sommes juste trop lents", prévient-il. "Nous avons besoin de chance pour gagner des courses et récupérer des points. Pour le moment, on dirait que nous sommes encore dans la lutte au championnat, mais à chaque course je perds plus ou moins sept points, donc à un moment donné, l'écart sera très important. Comme je l'ai dit, je suis juste réaliste. Mais chaque week-end j'essaie de signer le meilleur résultat possible. Je ne suis pas déprimé ou quoi que ce soit, je suis réaliste. À Spa, nous étions une demi-seconde plus lents au tour, donc on ne peut pas vraiment se battre contre eux actuellement."

partages
commentaires
Avec ou sans Red Bull, Gasly ignore encore tout de son avenir

Article précédent

Avec ou sans Red Bull, Gasly ignore encore tout de son avenir

Article suivant

Modes moteur : Hamilton amusé par l'intention, Red Bull y croit

Modes moteur : Hamilton amusé par l'intention, Red Bull y croit
Charger les commentaires
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021