Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
EL1 dans
00 Heures
:
18 Minutes
:
28 Secondes
11 oct.
Course dans
16 jours
23 oct.
Prochain événement dans
27 jours
31 oct.
Prochain événement dans
35 jours
13 nov.
Prochain événement dans
48 jours
04 déc.
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
77 jours

Verstappen a perdu ses chances de podium avec la VSC

partages
commentaires
Verstappen a perdu ses chances de podium avec la VSC
Par :

Max Verstappen estime qu'il aurait pu lutter jusqu'au bout pour le podium face à Sebastian Vettel à Bakou, si la voiture de sécurité virtuelle n'avait pas eu un effet néfaste sur la tenue de ses pneus.

Une nouvelle fois quatrième à l'arrivée – pour la troisième fois consécutive cette saison –, Max Verstappen pense avoir perdu toute chance de podium à Bakou en raison de la sensibilité de sa monoplace dans le traitement des pneumatiques. Une caractéristique qui l'a empêché de bien préparer ses gommes pendant le déploiement de la voiture de sécurité virtuelle, et alors qu'il était considérablement rapproché de la troisième place occupée par Sebastian Vettel

"Je rattrapais sept ou huit secondes sur ce relais, donc tout allait bien, mais dès qu'il y a eu la voiture de sécurité virtuelle, j'ai perdu beaucoup de température", regrette le pilote Red Bull Racing"On dirait que notre voiture est peut-être un peu plus sensible sur ce point, ou que nous ne sommes pas bons avec les pneus. Je ne sais pas, sinon nous aurions évidemment réglé ça. C'était bien plus difficile après ça, je glissais beaucoup, et si l'on n'a pas de grip ici, on ne peut pas prendre le risque dans un virage et ça fait perdre beaucoup de temps au tour."

Voir aussi :

Les propos du Néerlandais sont illustrés par la belle glissade dont il a été victime lorsque le drapeau vert a relancé la course, et qui heureusement pour lui n'est pas allée plus loin qu'une grosse chaleur bien rattrapée. Néanmoins, ce point faible avec les gommes pourraient être spécifique au circuit de Bakou et ne constitue pas une source d'inquiétude majeure pour la suite de la saison. "Je pense que c'est juste quelque chose sur ce circuit, où c'est déjà très glissant, et on dirait que nous ne l'avons tout simplement pas surmonté", précise Verstappen. 

Revenant sur la stratégie mise en place par Red Bull, celui qui a désormais perdu sa troisième place au championnat ne pense pas que l'arrêt au stand tardif a pu lui nuire. "Peut-être que c'était trop tard, mais d'un autre côté, je les rattrapais aussi énormément à la fin", relativise Verstappen. "Tout semblait bien pour nous, s'il n'y avait pas eu la voiture de sécurité virtuelle, mais on ne peut jamais prévoir."

En fin de course, Red Bull a choisi de demander à son pilote de prendre moins de risques, notamment sur les vibreurs, et d'assurer la quatrième place. "Je crois que Pierre [Gasly] a eu un problème d'arbre de transmission, c'est pour cela qu'ils m'ont dit de rester à l'écart des vibreurs, pour minimiser l'angle", explique Verstappen. "Dans les derniers tours, je suis resté loin des vibreurs, et ça coûte beaucoup de temps dans la partie sinueuse. Mais de toute manière, je n'avais plus d'adhérence. Je savais que nous allions terminer quatrième."

Ricciardo sanctionné pour l'accrochage avec Kvyat

Article précédent

Ricciardo sanctionné pour l'accrochage avec Kvyat

Article suivant

McLaren prend des airs de quatrième force

McLaren prend des airs de quatrième force
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Catégorie Course
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine