Verstappen sur le podium malgré une pénalité "ridicule"

Après un début de course mouvementée face aux deux Ferrari, Max Verstappen s'est offert son septième podium de la saison à Suzuka.

Verstappen sur le podium malgré une pénalité "ridicule"
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14.
Des ingénieurs avec la voiture de Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, dans les stands
Le poleman Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le deuxième Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, le troisième Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

Troisième des qualifications à Suzuka, Max Verstappen est allé décrocher un nouveau podium en course. Pourtant, le début de course n'a pas été un long fleuve tranquille pour le Néerlandais, pris dans deux accrochages lors des premiers tours, à chaque fois avec une Ferrari. 

Parti à la faute dans la chicane au terme du premier tour, le pilote Red Bull est allé au contact avec Kimi Räikkönen. Une manœuvre qui n'a pas été du goût des commissaires, qui l'ont rapidement sanctionné d'une pénalité de cinq secondes. Une sanction jugée "ridicule" par Verstappen, qui a toutefois pu s'aménager suffisamment d'écart sur le Finlandais avant son arrêt au stand pour que cela ne mette pas en danger sa troisième position. 

"J'ai freiné un peu trop tard à la chicane, donc j'ai fait tout ce que je pouvais pour revenir en piste", admet-il. "Je pense l'avoir fait de façon sûre, parce que je n'allais pas à une vitesse démesurée, mais Kimi a pris la mauvaise trajectoire dans la chicane, il aurait pu attendre que je revienne en piste. Je les trouve vraiment ridicules, ces cinq secondes."

"Si j'ai une pénalité de cinq secondes pour ça, la prochaine fois, je ferai comme Valtteri et je couperai le virage. Je sais quoi faire, maintenant."

Lire aussi :

Sa place sur le podium, elle aurait pu et dû être menacée par Sebastian Vettel, auteur d'un excellent départ depuis le huitième emplacement de la grille. Nouvel affrontement, et nouvel accrochage entre la Red Bull et la Ferrari, mais cette fois-ci sans engager la responsabilité de Verstappen. L'optimisme de son adversaire s'est avéré trop important, et c'est uniquement l'Allemand qui a perdu des plumes dans la bagarre en endommageant sérieusement sa monoplace. 

"La touchette avec Sebastian... dans ce virage, on ne peut pas dépasser", s'étonne Verstappen. "Je lui ai même laissé de la place. Mais il a sous-viré et m'a percuté. C'est dommage, mais je suis quand même content d'être sur le podium."

"C'est un virage où on ne peut pas dépasser. C'est similaire à la Chine cette année où j'ai commis l'erreur, j'étais bien plus rapide et j'aurais pu attendre le tour suivant. Nous avons tous les deux eu des dégâts, mais c'était un scénario similaire à la Chine, où j'ai été pénalisé."

Alors seul face aux Mercedes, Verstappen a bien tenté de menacer Valtteri Bottas pour grimper d'une marche sur le podium, mais rien n'y a fait. Sur un circuit où Red Bull n'avait pas forcément d'espoir de briller, il s'en contentera !

"Nous n'avons pas vraiment eu de chance [de jouer la victoire], mais vu les dégâts que j'avais sur le fond plat, nous avons fait du bon travail pour prendre soin de la voiture jusqu'au drapeau à damier", résume Verstappen. "La stratégie était délicate avec mes pneus supertendres, mais une fois que nous avons mis les tendres, ça marchait très bien. Malgré les dégâts, nous avions le rythme, donc je suis satisfait."

 

partages
commentaires
Championnat - Les classements après le GP du Japon

Article précédent

Championnat - Les classements après le GP du Japon

Article suivant

Hamilton, vainqueur à Suzuka : "J'ai adoré !"

Hamilton, vainqueur à Suzuka : "J'ai adoré !"
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021