Verstappen : Je préférerais que mes moteurs explosent...

Max Verstappen a déclaré qu'il préférerait que ses moteurs explosent plutôt qu'ils s'éteignent, après avoir révélé que son Renault défaillant avait été redémarré dans le garage après le Grand Prix de Belgique.

Le Néerlandais a de nouveau dû mettre pied à terre en début de course lors de l'épreuve belge, victime d'un problème sur son unité de puissance. Un capteur a fait s'arrêter le moteur après avoir détecté une pression qui était en augmentation dans le quatrième cylindre.

Une première frustration qui n'a pas vraiment été calmée par le fait qu'après la course, ce bloc turbo hybride a été redémarré avec succès dans le garage Red Bull.

S'exprimant pour l'émission de télé Peptalk, aux Pays-Bas, Verstappen s'est dit ennuyé par les nouvelles mesures de sécurité introduites pour empêcher des problèmes de fiabilité plus graves.

"Comme nous avons explosé quelques moteurs au début de saison, ils ont mis en place un genre de mode sécurité. Mais pour l'instant, quand le moteur se met dessus, il ne fonctionne plus. Donc quand la voiture est revenue, ils ont retiré la prise, l'ont remise et le moteur fonctionnait."

"Ils veulent jouer la sécurité et ne pas exploser le moteur, mais je préfère ça au fait [qu'il] s'éteigne et qu'il fonctionne à nouveau au redémarrage suivant."

L'avenir avec Red Bull

Après avoir subi six abandons en 12 Grands Prix cette saison, Verstappen n'a pas caché auprès de l'équipe dirigeante, et notamment d'Helmut Marko, que sa frustration grandissait.

"J'ai parlé avec Helmut à nouveau aujourd'hui et je lui ai dit que je ne suis pas heureux. Le fun a disparu. Vous allez en vacances, rechargez les batteries après [une première partie de] saison terrible et ensuite vous arrivez à Spa et ça se passe mal."

"Vous signez un contrat avec Red Bull et vous voulez un package gagnant. Nous n'avons pas cela pour le moment. Je leur ai fait savoir que je ne suis pas content, tout comme après l'abandon précédent, mais ça ne fait qu'empirer, bien sûr. Je sais que ça ne vient pas de Red Bull, mais au final c'est le package entier duquel vous dépendez."

Quand il lui a été demandé s'il pensait à rompre son contrat avec la structure autrichienne, il a répondu : "Non, ce n'est pas possible. Le problème avec la F1 est que les différences sont trop grandes. Nous ne pouvons pas faire grand-chose pour l'instant."

"Si vous voulez gagner partout, c'est bien de passer de Toro Rosso à Red Bull. Tout s'améliore, mais au final, vous êtes derrière et il n'y a pas beaucoup de progrès dans l'année. Ce n'est pas bien."

Et l'année prochaine ? "Nous verrons, à la fin du contrat."

Avec Tim Biesbrouck

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags avenir