Verstappen s'explique après avoir traité un commissaire de "mongolien"

Après la course du Grand Prix des États-Unis de Formule 1, Max Verstappen, énervé par une décision des commissaires, s'est laissé aller à traiter l'un d'entre eux d'idiot et de mongolien, devant certains médias.

Verstappen s'explique après avoir traité un commissaire de "mongolien"
Max Verstappen, Red Bull, sur la scène F1
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, franchit la ligne devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Max Verstappen, Red Bull, avec son équipe dans le Parc Fermé
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team, Max Verstappen, Red Bull Racing et Stoffel Vandoorne, McLaren lors de la parade des pilotes

Auteur dans le dernier tour de course d'une tentative désespérée de dépassement sur Kimi Räikkönen pour le gain de la troisième place, le Néerlandais a coupé le virage 17 pour prendre l'avantage sur son homologue.

Sanctionné de cinq secondes de pénalité par les commissaires pour avoir tiré un "avantage durable" de son passage hors piste, il a finalement été rétrogradé au quatrième rang avant la cérémonie du podium, au profit du Finlandais de Ferrari.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la décision, portant pourtant sur une infraction manifeste au règlement, n'est pas passée du tout du côté du clan Verstappen. Devant les micros des médias, le pilote au numéro 33 s'est lâché, sans doute un peu trop, au sujet d'un commissaire en particulier, Garry Connelly.

"C'est un commissaire idiot qui prend toujours des décisions contre moi", a-t-il lancé pour Sky Sports, avant d'aller jusqu'à le qualifier de "mongolien" lors d'une interview pour la télévision néerlandaise.

Des dérapages qui ne sont pas nouveaux chez Verstappen, qui avait par exemple sous-entendu en 2016, en réponse aux critiques dont il faisait l'objet de la part de Jacques Villeneuve quant à son pilotage jugé dangereux, que le Québécois avait causé la mort d'un commissaire de piste, lors de l'accrochage avec Ralf Schumacher du Grand Prix d'Australie 2001, même s'il s'en était défendu par la suite.

Revenant sur les événements du week-end dernier et face à une polémique vive aux Pays-Bas quant à l'utilisation du qualificatif de "mongolien" (qui a longtemps été utilisé, et est encore utilisé de façon péjorative aujourd'hui, pour parler des personnes atteintes de trisomie), il estime avoir fait ces déclarations houleuses sous le coup de l'émotion. "Écoutez, à chaud, on peut dire des choses, mais évidemment, je ne veux rien dire de mal", a expliqué Verstappen lors de l'émission Peptalk. "À ce moment-là, c'est juste sorti tout seul. Je ne veux blesser personne."

Il estime par ailleurs que le moment est venu pour la FIA d'envisager un changement d'approche pour le travail des commissaires, jugeant que sa pénalité avait déclenché de violentes réactions de la part des fans et des personnes impliquées dans la discipline.

"Je pense que plus de gens veulent [un changement de système]. Je pense que ce n'était pas correct et il est ridicule de ne rien pouvoir faire contre ça. Nous en parlerons, mais il faut voir ce qui est correct. Je n'ai pas de réponse claire à cela pour l'instant."

Bien qu'il charge personnellement un des commissaires, il estime qu'il ne servirait à rien de le rencontrer. "Je n'ai rien à expliquer. On peut se rencontrer et parler pendant des heures, mais ça ne change rien."

L'an passé, la FIA s'était un temps saisie du cas de Sebastian Vettel pour avoir insulté à la radio, en pleine course, Charlie Whiting, le directeur de course de la Formule 1, avant d'abandonner les charges après les excuses de l'Allemand.

partages
commentaires
Ferrari recrute un huitième pilote dans son académie
Article précédent

Ferrari recrute un huitième pilote dans son académie

Article suivant

Ricciardo aimerait faire équipe avec Hamilton

Ricciardo aimerait faire équipe avec Hamilton
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021