Réactions
Formule 1 GP d'Espagne

Verstappen a fait "du rallye" et joué l'agressive pour l'emporter

En dépit de la menace qui se confirme pour Red Bull, Max Verstappen a remporté le Grand Prix d'Espagne 2024 de F1.

En s'élançant depuis la seconde place sur la grille de départ, Max Verstappen n'apparaissait pas forcément comme le grand favori du GP d'Espagne 2024. Dans une épreuve bien plus linéaire que celle du Canada, le Néerlandais l'a tout de même emporté, s'offrant son 61e succès en carrière, même s'il a encore fallu résister dans les derniers tours à Lando Norris, comme à Imola.

Indubitablement, au terme de ces 66 tours de courses, c'est la manoeuvre de dépassement sur George Russell, au début du troisième tour, qui semble avoir pavé la voie au succès de la Red Bull frappée du numéro 1. Verstappen avait été prévenu que ce dépassement sur la Mercedes qui lui avait fait l'extérieur au premier virage pourrait être crucial pour la suite et il n'a pas demandé son reste pour rendre la pareille au Britannique, aidé avant cela par le DRS.

"Ce qui a fait ma course, c'est le début", a confirmé Verstappen. "J'ai pris la tête au 3e tour, et ensuite j'ai pu constituer un matelas. Dans ce premier relais, j'ai pu creuser un peu l'écart et après, j'ai dû faire une course défensive contre Lando et McLaren."

"Ils étaient très rapides aujourd'hui, et dans les derniers tours, ils étaient très rapides, mais nous avons tout bien fait. Nous avons adopté une stratégie assez agressive, mais heureusement, tout s'est bien passé à la fin. C'était assez serré, mais je suis très heureux de gagner."

L'affrontement avec Norris n'a finalement été direct que lors des premiers hectomètres de course, quand le Britannique a tenté de défendre sa première place dans l'accélération jusqu'au premier virage, obligeant un court instant Verstappen à mordre dans l'herbe. "J'ai dû faire un peu de rallye dans la ligne droite, j'ai dû rouler un peu sur l'herbe, ce qui m'a fait perdre un peu d'élan, et puis bien sûr, nous avons freiné assez tard dans le virage 1."

"Mais une fois que j'étais en tête, j'ai pu mieux gérer mes pneus, et cela a vraiment facilité ma course. Ils deviennent très chauds avec tous les virages rapides, donc vous glissez beaucoup et c'est juste une course de gestion."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Leclerc et les difficultés de Ferrari : "Ça fait deux courses où on galère"
Article suivant Deux salles, deux ambiances chez Alpine F1 malgré les points

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France