Verstappen redoute une F1 où tout serait "artificiel et faux"

Max Verstappen met en garde les dirigeants de la Formule 1 contre un éventuel recours à des solutions trop artificielles pour profondément remanier la discipline en 2021.

Verstappen redoute une F1 où tout serait "artificiel et faux"
Charger le lecteur audio

Max Verstappen a émis des doutes et de la méfiance envers les projets de Liberty Media pour l'avenir de la Formule 1, tout en saluant le fait que les pilotes soient davantage consultés désormais. Reste à savoir s'ils seront écoutés, ce qu'espère le Néerlandais, à l'heure où les propriétaires de la catégorie reine cherche la bonne formule pour la refonte de la discipline en 2021.

Plusieurs idées ont été évoquées, avec l'envie de les tester grandeur nature lors de quelques Grands Prix l'année prochaine, comme le fait d'inverser les grilles de départ ou encore de mettre en place une course sprint la veille d'une épreuve. Autant de propositions qui conduisent Verstappen à une mise en garde. "Nous, les pilotes, avons eu une réunion avec les propriétaires de la Formule 1", rappelle-t-il sur son site officiel. "Nous avons énormément parlé de ce que nous voulions. Rien n'a été décidé, mais nous ne voulons pas de quelque chose comme le catch américain, où tout est artificiel et faux. Nous avons été clairs quant au fait que ce n'est pas ce que nous voulons. Je pense que les qualifications sont bien comme elles sont. Je ne saurais pas comment les changer."

Lire aussi :

L'idée directrice pour Liberty Media est de resserrer les performances entre toutes les écuries du plateau, afin notamment de ne plus voir trois écuries de pointe dominer avec un fossé qui les sépare des autres. La question mérite d'être soulevée selon Verstappen, mais là aussi le pilote Red Bull incite à la prudence. "La Formule 1 est devenue populaire parce que des constructeurs se sont affrontés", insiste-t-il. "C'est aussi une bonne chose pour le développement de la technologie de route. C'est bien en matière de communication pour Mercedes s'ils battent Ferrari, et pour Red Bull, la Formule 1 est du marketing. Néanmoins, ce serait bien de rendre ça un peu plus uniforme, mais pas totalement." 

Les leviers sportifs et financiers sont largement creusés par les dirigeants de la Formule 1 pour trouver la recette miracle, tandis que l'aspect technique est en passe d'être bouclé. La future réglementation devrait être connue d'ici la fin du mois, et ce qui en ressort déjà aujourd'hui est en revanche positif. "Ça paraît bien", juge Vertappen. "Actuellement, les voitures seraient trois secondes au tour plus lentes. C'est beaucoup. Mais je pense que les voitures doivent être plus légères, mais c'est difficile à faire avec les unités de puissance hybrides et les batteries."

Le panneau DRS sur le circuit

partages
commentaires
Renault aura "des défis à relever" pour gérer Ricciardo et Ocon
Article précédent

Renault aura "des défis à relever" pour gérer Ricciardo et Ocon

Article suivant

Haas doit se "remuer les méninges" pour compenser les pertes à venir

Haas doit se "remuer les méninges" pour compenser les pertes à venir
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021