Verstappen exclut de faire équipe avec Leclerc

Max Verstappen a exclu la possibilité de faire équipe avec Charles Leclerc chez Ferrari, jugeant qu'il est mauvais pour une équipe d'avoir "deux pilotes numéro un".

Verstappen exclut de faire équipe avec Leclerc

Max Verstappen est l'un des pilotes de pointe à être en fin de contrat au terme de la saison 2020, et il apparaît désormais comme le favori à un baquet chez Ferrari ou Mercedes s'il venait à quitter Red Bull. Charles Leclerc étant sous contrat jusqu'à fin 2022, et en discussions pour prolonger jusqu'en 2024, un transfert vers la Scuderia verrait Verstappen affronter son rival. 

Interrogé par la chaîne néerlandaise Ziggo Sport, le pilote Red Bull admet qu'il n'envisage pas d'aller chez Ferrari car selon lui, cela n'aurait pas de sens pour lui de s'aligner dans la même équipe que le Monégasque : "Je pense que ça n'arrivera pas. Je crois qu'il ne faut pas avoir deux numéros 1 potentiels pilotant côte à côte."

Lire aussi :

Les remarques de Verstappen expliquant qu'une équipe ne doit pas avoir deux numéros 1 suggèrent aussi qu'il ne serait pas partant pour faire équipe avec Lewis Hamilton chez Mercedes. Cependant, il pense qu'une telle décision dépendrait du management de l'équipe, et que la lumière qu'attirerait un duel entre le Néerlandais et le Britannique surpasserait les aspects négatifs d'éventuelles tensions.

"Qui sait ?" s'interroge Verstappen sur la possibilité de faire équipe avec Hamilton. "Pour l'instant, je ne pense pas trop à cela. Au final, il s'agit toujours de ce que décide l'équipe. Je peux avoir un avis à ce sujet, il peut en avoir un aussi. Mais à la fin, ce sont eux [l'équipe] qui décident ce qui se passe. Nous verrons bien."

En attendant de possiblement faire équipe avec Hamilton, le pilote Red Bull reconnaît être impressionné par le travail que l'Anglais a fourni pour remporter six titres de Champion du monde, mais il est également conscient du fait que la Mercedes a été une voiture excellente. Selon lui, près des deux tiers des pilotes de la grille auraient pu viser le titre en ayant la chance de piloter la W10.

"C'est parce que ça dépend entièrement de la voiture. Soixante pour cent de la grille, s'ils étaient dans une Mercedes, seraient aussi devenus Champion du monde", assure-t-il. "Je peux aussi avoir la confiance de dire que si j'avais été dans cette voiture, ça se serait produit comme ça. Mais il [Hamilton] est évidemment très bon, absolument, et il fait partie des meilleurs pilotes de F1 de tous les temps. Mais ce que je voulais souligner, c'est que la voiture est tellement dominante que, comme je l'ai dit, 60% de la grille [pourrait gagner avec]."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

partages
commentaires
Ricciardo a progressé en se battant au milieu du peloton

Article précédent

Ricciardo a progressé en se battant au milieu du peloton

Article suivant

Bilan 2019 - Kvyat fait le nombre mais pas d'ombre

Bilan 2019 - Kvyat fait le nombre mais pas d'ombre
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021