14 places gagnées en 8 tours : Verstappen a fait le show

Signant une remontée éclair dès le début du Grand Prix, Max Verstappen a vite effacé son départ en fond de grille à Sotchi.

14 places gagnées en 8 tours : Verstappen a fait le show
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, devant Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11, Marcus Ericsson, Sauber C37, Sergey Sirotkin, Williams FW41, Lance Stroll, Williams FW41, Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, Fernando Alonso, McLaren MCL33, et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Christian Horner, team principal Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

Relégué en fond de grille par des pénalités moteur, Max Verstappen s'était fixé pour objectif de se faire plaisir au volant de sa Red Bull à Sotchi. En ce dimanche qui marquait son 21e anniversaire, le Néerlandais a fait mieux, puisque sa stratégie décalée couplée à une grosse attaque en début de course l'a hissé en tête de la course pendant de nombreux tours.

Cette position de leader, bien que virtuelle, a démontré que la RB14 avait le niveau pour signer un gros résultat ce week-end. Une fois l'arrêt au stand tardif effectué pour se débarrasser des gommes tendres, il a toutefois fallu se contenter de la cinquième place derrière les Mercedes et les Ferrari.

Pour Verstappen, la mission est toutefois accomplie, tout en marquant de nouveaux points dans la lutte interne qui l'oppose à son coéquipier Daniel Ricciardo.

"Je suis très satisfait. L'objectif a toujours été d'être cinquième, mais je suis ravi d'y être arrivé d'une telle manière", se réjouit Verstappen. "J'ai pris un bon départ, j'avais une bonne motricité. J'ai essayé de prendre l'aspiration. Il y avait beaucoup de poussière. Au virage 2, on ne sait pas ce qui va se passer à l'intérieur. Ensuite, on essaie de rester au milieu de la piste, car c'est très délicat avec le poids de la voiture."

"Nous avions un bon compromis au niveau de l'aileron arrière, et la voiture avait beaucoup d'adhérence au niveau des pneus arrière, donc c'était très bien. Mais je ne me souviens pas de tous mes dépassements !"

Lire aussi :

Devant les théories faciles qui pousseraient à penser que, sans un départ depuis la dernière ligne, Red Bull aurait pu jouer la victoire, Verstappen reste très mesuré, rappelant à quel point sa stratégie rend impossible la comparaison. "Parce que nous partions du fond de grille, nous avons pu choisir nos pneus", souligne-t-il. "Cela nous a donné la meilleure stratégie. Par conséquent, il est difficile de dire ce qui se serait passé si nous étions partis troisième ou cinquième."

Red Bull aurait "pu menacer Ferrari"

Christian Horner, lui, est moins prudent sur ce point et estime que Red Bull aurait pu au moins venir s'intercaler entre les Mercedes et les Ferrari à la régulière.

"Je pense que notre voiture était très compétitive ce week-end, nous aurions été dans la lutte", estime le directeur de l'écurie de Milton Keynes sur Sky Sports F1. "Elle gérait bien les pneus également, pas de cloques en pneus tendres. Nous avons obtenu un bon résultat avec les deux voitures. Nous étions plus compétitifs que prévu, nous aurions pu menacer Ferrari en qualifications."

Le Britannique se contentera de la remontée éclair de son pilote dès le début de la course pour arborer un large sourire avant l'envol pour Suzuka.

"Pour son anniversaire, Max a été très impressionnant", conclut-il. "Les sept premiers tours étaient exceptionnels, c'est extrêmement impressionnant de remonter dans le top 6 dans ce laps de temps. Ensuite, il a mené la course pendant une trentaine de tours. C'est dommage qu'il ait dû rentrer au stand, mais c'est obligatoire ! Il a réalisé une course époustouflante pour son anniversaire."

partages
commentaires
Ocon et Pérez n'ont pas su forcer le verrou Magnussen

Article précédent

Ocon et Pérez n'ont pas su forcer le verrou Magnussen

Article suivant

Un débris a percuté la visière de Gasly

Un débris a percuté la visière de Gasly
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021