Verstappen répond à Hamilton : "Il ne me connaît pas"

Selon Max Verstappen, les commentaires de Lewis Hamilton au sujet de la pression que peut ressentir le Néerlandais en tête du championnat ne reflètent pas la réalité.

Verstappen répond à Hamilton : "Il ne me connaît pas"
Charger le lecteur audio

En 2021, et pour la première fois de sa carrière, Max Verstappen mène le classement général du Championnat du monde de Formule 1. Après quatorze manches, le pilote Red Bull occupe la première position et, selon toute vraisemblance, seul lui et Lewis Hamilton seront en mesure de décrocher la couronne mondiale à la fin de l'année. Ni l'un ni l'autre ne sont prêts à faire des concessions, quitte à s'accrocher : à Imola, à Silverstone et plus récemment à Monza, la paire Verstappen-Hamilton a fait voler les morceaux de carbone.

Reconnu responsable de l'accrochage de Monza, Verstappen va purger sa pénalité au Grand Prix de Russie en reculant de trois places sur la grille de départ. Invité à réagir sur ce nouveau rebondissement avec son adversaire lors de la conférence de presse du jeudi à Sotchi, Hamilton s'est montré compréhensif.

"Je me souviens comment c'était lorsque je me suis battu pour mon premier titre [...] et je connais la pression qui va avec", a-t-il lancé, expliquant que le nouveau costume de prétendant au titre enfilé par Verstappen cette année lui rappelait sa première saison en catégorie reine, en 2007. "C'était difficile, c'était intense. Je passais par beaucoup d'émotions différentes, je ne gérais pas toujours au mieux", a-t-il ajouté.

La déclaration du septuple Champion du monde est arrivée jusqu'aux oreilles de Verstappen, et le Néerlandais n'est pas particulièrement ravi. "Ces commentaires, je veux dire, cela prouve qu'il ne me connaît pas, tout simplement", a lancé le pilote Red Bull. "Mais tout va bien, je n'ai pas non plus besoin de tout connaître sur lui. Je suis simplement concentré sur moi-même, et j'aime vraiment être en tête. J'espère le rester pendant très longtemps."

Lire aussi :

L'ascension de Verstappen des catégories inférieures jusqu'à la F1 a été très brève puisqu'elle n'a duré qu'un an. Après sa campagne en championnat d'Europe de Formule 3, conclue à la troisième place, en 2014, le Néerlandais a rejoint Toro Rosso en 2015 et a été promu chez Red Bull dès la saison suivante. Cela fait donc près de sept ans que Verstappen ne s'est plus battu pour un titre. Mais le pilote Red Bull ne se sent pas rouillé et est loin d'être apeuré par le défi que représente la conquête du Championnat du monde de Formule 1.

"Je suis tellement nerveux que j'arrive à peine à dormir ! C'est tellement horrible de se battre pour le titre, je hais tout ça !", a-t-il dit sur le ton de la plaisanterie. "Pour ceux qui me connaissent vraiment, je suis très détendu avec toutes ces choses-là et rien ne me dérange. Je suis calme, et c'est vraiment génial d'avoir une voiture capable de se battre pour la victoire sur n'importe quel circuit. Et ça ne change rien de mener le championnat ou non."

partages
commentaires
Disparition de Nino Vaccarella, vainqueur au Mans en 1964
Article précédent

Disparition de Nino Vaccarella, vainqueur au Mans en 1964

Article suivant

Alonso : Alpine est la "meilleure équipe" du milieu de grille

Alonso : Alpine est la "meilleure équipe" du milieu de grille
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021