Verstappen à sa place, Ricciardo miraculé, Red Bull secoué

Cinquième et sixième sur la grille de départ du Grand Prix de Chine, les pilotes Red Bull sont à leur place, mais rien n'a été facile dans le clan de l'écurie autrichienne.

Face à des Ferrari et des Mercedes inaccessibles en performance pure sur un tour, Max Verstappen et Daniel Ricciardo ne pouvaient pas espérer davantage, misant sur le rythme de course pour tenter de revenir aux avant-postes. 

Ce qui peut contenter Verstappen, c'est l'écart finalement moindre avec les Mercedes, de l'ordre de trois dixièmes, tant les Flèches d'Argent ont eu des difficultés à faire monter leurs gommes en température. Mais sur le plan stratégique, le Néerlandais devra composer avec un départ pris en pneus ultratendres, quand le quatuor de tête pourra se passer des gommes violettes à qui l'on promet une très faible durée de vie en début de course dimanche. 

"Ferrari était bien trop rapide", constate Verstappen. "Ils ont dû trouver un bouton turbo en ligne droite, parce qu'ils étaient très rapides, mais aussi dans les virages. Ils ont un très bon package ce week-end. En course, nous serons proches d'eux en vitesse de pointe, espérons que cela nous aidera un peu. Nous devons rester positifs. Beaucoup de choses peuvent arriver. La stratégie peut être un arrêt ou deux arrêts, nous ne savons pas encore."

Ricciardo passé tout près de ne pas rouler

Le bilan d'ensemble n'est pas si mal pour Red Bull si l'on repense au contexte, puisque la matinée a très mal commencé du côté de Daniel Ricciardo, de nouveau victime d'une défaillance moteur lors de la troisième séance d'essais libres. Dans un temps très réduit, l'écurie de Milton Keynes est parvenue à changer l'unité de puissance de l'Australien, pour finalement l'envoyer en piste à seulement trois minutes de la fin de la Q1. 

"Ce qu'ils ont accompli aujourd'hui est miraculeux, changer le moteur...", salue le directeur d'équipe Christian Horner au micro de Sky Sports. "Il y a beaucoup de travail pour le préparer, c'était herculéen. Les mécaniciens de Max ont aidé quand ils le pouvaient. Le plus beau résultat pour nous aujourd'hui en qualifications, c'est d'avoir réussi ça. En Q1, les pneus sont très froids, mais il a pu prendre le rythme rapidement."

"Cinquième et sixième, nous sommes très proches des Mercedes. Ferrari est extrêmement rapide ce week-end, surtout en qualifications. Nous prendrons le départ avec des pneus différents, c'est très intéressant d'un point de vue stratégique."

Premier concerné, Daniel Ricciardo ne peut lui aussi que féliciter son équipe pour le travail accompli entre les deux séances. 

"Ils ont très bien travaillé", insiste-t-il. "Sixième, peu importe, mais les mécaniciens peuvent faire la fête, ils ont fait du très beau travail. Ce qui est arrivé ce matin ne dépend pas d'eux, mais toute la pression est sur eux pour reconstruire ensuite. Nous n'avions pas beaucoup de temps, c'était intéressant. Nous avons passé de justesse la Q1. La stratégie est intéressante, le top 4 part en tendres, nous sommes en ultratendres."

"Ce n'est pas le début de saison le plus propre qui soit. L'hiver a été très bon, mais ce qui est arrivé ce matin nous secoue un peu. Nous allons devoir réfléchir aux pénalités moteur. Ferrari a un très bon rythme depuis le début du week-end. Je ne vais pas dire que nous aurons leur rythme demain, mais Mercedes est à notre portée. Le podium est possible, c'est ce que nous allons viser. Nous sommes très proches de Mercedes, mais ce n'est pas agréable de voir Ferrari une demi-seconde devant tout le monde !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Sous-évènement Qualifications
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Réactions
Tags christian horner, shanghai