Verstappen : "Rien d'alarmant" malgré les difficultés rencontrées

Même si les fortes chaleurs du Hungaroring ont perturbé le comportement de la RB16B de Max Verstappen, le pilote néerlandais n'est pas inquiet pour la suite de son week-end.

Verstappen : "Rien d'alarmant" malgré les difficultés rencontrées

À la suite de la longue controverse de Silverstone, Max Verstappen aurait probablement aimé avoir un peu plus de calme sur le Hungaroring. Mais entre le recours de Red Bull rejeté par la FIA et le meilleur temps des Essais Libres 2 pris par Mercedes, le week-end du Néerlandais ne commence pas de la meilleure des manières. Premier avec 61 millièmes d'avance en EL1, Verstappen a ensuite glissé jusqu'à la troisième place dans l'après-midi, accusant un retard de trois dixièmes sur Valtteri Bottas. 

Lire aussi :

Si le pilote Red Bull reconnait qu'il faudra produire un effort important pour mettre des bâtons dans les roues des Flèches Noires compte tenu de leurs performances aujourd'hui, il assure que la situation n'est pas préoccupante. "Il y a beaucoup de choses à examiner, mais rien d'alarmant", explique Verstappen. "Il n'y a rien de trop important à surmonter. Ce n'est pas une journée facile avec des températures comme celles-ci, donc nous allons tout analyser."

La température de piste a en effet atteint 60°C au début de la seconde séance d'essais, rendant l'exploitation des pneus tendres difficile. Et en plus d'un sous-virage plus important avec les gommes rouges de Pirelli, le pilote néerlandais a dû gérer un problème lié à sa radio. "Nous avons procédé à quelques ajustements entre les EL1 et les EL2. Nous devons regarder ce qui a fonctionné et ce qui n'a pas bien marché. La piste était également très chaude, ce qui n'est jamais facile, donc nous verrons bien", poursuit-il.

Verstappen avait dû être hospitalisé lors de son crash au Grand Prix de Grande-Bretagne, après un impact de 51 g, et l'état du Néerlandais était donc source de préoccupations en Hongrie. Mais les craintes de ses fans et de son équipe se sont dissipées dès que le pilote a quitté la voie des stands dans la première séance d'essais libres, comme l'explique Christian Horner.

"Le moment le plus révélateur pour moi a été son premier tour en piste", commente le directeur d'équipe. "Il a signé le record dans chaque secteur, et il s'est directement installé en haut de la feuille des temps. Je pense que c'est la preuve de sa grande force mentale après l'accident qu'il a connu. Évidemment, il est encore un peu secoué mais, physiquement, il va bien et n'a signalé aucun problème après la [première] séance."

partages
commentaires
Hamilton est "optimiste" malgré les températures "extrêmes"

Article précédent

Hamilton est "optimiste" malgré les températures "extrêmes"

Article suivant

Alonso : "Beaucoup de travail à faire ce soir" malgré le top 10

Alonso : "Beaucoup de travail à faire ce soir" malgré le top 10
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021