Formule 1 GP de Grande-Bretagne

Verstappen n'a "rien à foutre" des critiques

Quelques jours après l'accrochage avec Lando Norris et les critiques subies, Max Verstappen a déclaré n'en avoir cure et juger que l'important était le maintien de sa bonne relation avec le Britannique.

Max Verstappen, Red Bull Racing

Les débats font rage depuis l'accrochage entre Max Verstappen et Lando Norris, alors en lutte pour la victoire, lors du GP d'Autriche. Comme souvent, quelques jours après, les esprits sont plus échauffés du côté des fans, voire des observateurs, que des acteurs eux-mêmes.

Si le Britannique a déjà expliqué qu'il avait "probablement dit des choses [qu'il] ne pensait pas", le Néerlandais a pour sa part expliqué que l'important n'étaient pas les critiques reçues mais le maintien de sa relation avec Norris. En effet, interrogé en conférence de presse ce jeudi dans le paddock de Silverstone sur le sujet, Verstappen a lancé : "Je n'en ai rien à foutre. Je rentre chez moi, je fais ma vie. Et la seule chose qui m'importe, c'est ma relation avec Lando."

Verstappen a précisé que les deux hommes s'étaient parlé lundi et qu'après avoir passé en revue tout ce qui s'était passé, ils s'étaient mis d'accord sur le fait qu'ils allaient continuer à se battre avec autant d'ardeur à l'avenir. "Je pense que nous sommes arrivés à la conclusion que nous avons vraiment apprécié notre bataille. Nous avons examiné l'incident, et il s'agissait d'un petit contact stupide qui a eu, bien sûr, de grandes conséquences pour nous deux."

"Mais nous aimons les batailles acharnées. C'est ce que nous faisons depuis de nombreuses années, pas seulement en Formule 1, mais aussi dans les courses en ligne, où nous nous amusons beaucoup ensemble. Il faut que cela continue, parce que c'est ce que nous aimons faire. Et je pense que c'est une bonne chose pour la Formule 1 également."

Nous sommes d'accord à 99%.

Verstappen estime que Norris et lui sont quasiment entièrement d'accord sur la façon de voir leur lutte de Spielberg : "Nous sommes d'accord à 99%. Et naturellement, j'ai toujours dit à Lando 'lorsque tu fais des tentatives à l'intérieur ou à l'extérieur, tu peux me faire confiance, je ne suis pas là pour essayer de t'envoyer dehors'. C'est la même chose dans l'autre sens, car nous en avons aussi parlé."

"Naturellement, il y a toujours une réaction humaine lorsque quelqu'un plonge à l'intérieur ou à l'extérieur, et vous réagissez un peu", a ajouté le triple Champion du monde, en rapport avec les mouvements dans la zone de freinage qui faisaient suite aux attaques de Norris. "Mais j'ai eu le sentiment que tout ce que j'ai fait n'avait rien d'extraordinaire."

"Bien sûr, comme pour le design de la voiture, vous essayez de vous rapprocher de la limite des règles. Il se peut que vous trouviez des zones d'ombre ici et là, comme avec la voiture, et c'est la même chose en course - parce que sinon vous ne serez jamais un pilote de haut niveau et vous ne réussirez jamais dans la vie de toute façon."

Concernant ses propres remarques à la radio au sujet des attaques de Norris à l'intérieur au virage 3, il a ajouté en souriant : "Vous vous exprimez toujours pour votre propre avantage. C'est ce qu'il a fait. C'est ce que j'ai fait. Nous le comprenons tous."

"On va y aller à fond", a-t-il ensuite ajouté quand la question lui a été posée de savoir ce qui avait été décidé entre eux pour l'avenir. "C'est ce dont nous avons convenu. Parce que c'est ce que nous aimons faire. Et c'est aussi ce qui est bon pour la Formule 1."

Avec Jonathan Noble

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Lewis Hamilton "intéressé" par l'investissement dans une équipe MotoGP
Article suivant Damon Hill : Norris et Russell "montrent" qu'ils peuvent être champion

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France