Verstappen voit le spectre d'une pénalité sur la grille se rapprocher

Alors qu'Honda se rapproche de la conclusion de son enquête sur le moteur défaillant du GP du Canada, il apparaît désormais fort probable que Max Verstappen soit prochainement sous la menace d'une pénalité sur la grille.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB20

Les nouvelles du Japon risquent d'être mauvaises pour Max Verstappen. Il apparaît en effet probable, désormais, que l'enquête menée par Honda sur le moteur défaillant des essais libres du Grand Prix du Canada aboutisse à la conclusion que cette unité de puissance ne sera plus réutilisable.

L'analyse reste en cours au siège de Sakura sur le tout nouveau moteur qui avait été monté sur la Red Bull RB20 à Montréal. Mais si la défaillance critique se confirme, cela voudra dire que la nécessité d'ajouter un autre moteur au parc du Néerlandais pour le reste de la saison, qui n'a pas encore atteint sa première moitié, entraînera une pénalité sur la grille d'un prochain Grand Prix.

Verstappen a utilisé à Barcelone son quatrième et dernier moteur thermique autorisé pour la saison. L'ajout d'un cinquième d'ici la fin de la saison entraînerait automatiquement un recul de 10 places sur la grille lors du GP suivant. Si, lors des deux saisons précédentes, de telles situations ont pu s'avérer indolores ou presque pour le Néerlandais au vu de l'avantage dont jouissait son équipe, le resserrement de la hiérarchie aux avant-postes en 2024 pourrait lui compliquer bien plus la tâche.

Le moteur installé le vendredi matin dans la Red Bull au Canada a connu un problème lié à l'ERS (le système de récupération d'énergie). Toutefois, il est vite apparu que l'unité de puissance entière pouvait avoir souffert de cette défaillance, en particulier côté moteur thermique. Le bloc a donc été retiré de la voiture et ramené au Japon par avion pour qu'Honda mène l'enquête et détermine s'il pouvait être réutilisable.

Cela fait désormais plus de deux semaines que le bloc turbo hybride est au Japon et aucune nouvelle positive n'a pour le moment été donnée, ce qui laisse penser qu'il n'est pas récupérable, sans quoi il aurait sans doute déjà été rendu à Red Bull. L'introduction d'un quatrième moteur en Catalogne par Red Bull visait certainement à assurer à Verstappen suffisamment de pièces de rechange dans son pool pour les Grands Prix à venir, avec trois GP en trois week-ends.

Dans l'attente d'une confirmation, Christian Horner, le directeur de Red Bull, a suggéré à Barcelone que son écurie se préparait à cette perspective : "Nous devrons voir comment les choses se passent au cours des prochaines courses, mais je pense qu'il est inévitable que nous nous tournions vers le moteur suivant à un moment ou à un autre."

Avec Jonathan Noble

VIDÉO - Le résumé du GP d'Espagne

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent McLaren a désormais le meilleur package en F1, selon Sainz
Article suivant Accusation de sabotage de Mercedes : pas d'infraction pénale selon la police

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France