Verstappen : "Troisième, ça reste mieux que deuxième"

Contre toute attente, les qualifications n'ont pas souri à Red Bull à Mexico. Max Verstappen fait contre mauvaise fortune bon cœur.

Verstappen : "Troisième, ça reste mieux que deuxième"

Dominatrices lors des deux dernières séances d'essais libres, les Red Bull étaient grandes favorites pour les qualifications du Grand Prix de Mexico, et pourtant ! Ce sont bien les Mercedes qui monopoliseront la première ligne ce dimanche sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez.

Lire aussi :

Valtteri Bottas et Lewis Hamilton avaient signé le meilleur temps en Q1 et en Q2 respectivement, mais dans les deux cas, Max Verstappen n'était qu'à un souffle. Or, la dernière phase a mal tourné lorsque Yuki Tsunoda, de toute façon pénalisé sur la grille, est sorti de piste dans les esses, entraînant une erreur de Sergio Pérez derrière lui. Verstappen, qui arrivait sur leurs talons, a préféré lever le pied malgré l'absence de drapeau jaune mais ne cachait pas sa frustration.

"On dirait qu'au fil des qualifications l'équilibre s'est un petit peu dégradé, mais au dernier tour, j'étais parti pour faire un bon tour", relate le Néerlandais. "Je ne sais pas ce qui s'est passé devant moi, mais il y a deux gars qui sont sortis, alors je pensais qu'il allait y avoir un drapeau jaune et j'ai levé le pied. Forcément, mon tour était anéanti. Même avec ça, et sans avoir un super équilibre, je pense que nous aurions pu jouer la pole."

Aucun des pilotes des deux top teams n'a amélioré dans son second run, après une première tentative qui avait placé Valtteri Bottas en pole position provisoire 0"145 devant Lewis Hamilton et 0"350 devant Max Verstappen. Ce dernier se félicite toutefois de partir du côté propre de la piste avec l'opportunité de prendre l'aspiration du poleman dans l'une des plus longues lignes droites de la saison.

"Bien sûr, être troisième n'est pas génial, mais je pense que ça reste mieux que partir deuxième. Les qualifications ne sont pas allées dans notre sens, mais de toute façon, nous n'allons pas utiliser ces pneus-là [les tendres, ndlr] demain. Tout reste à faire", conclut le leader du championnat. Ce dernier va s'efforcer demain de creuser l'écart sur Hamilton, qui est actuellement de 12 points.

partages
commentaires

Voir aussi :

La grille de départ du GP de Mexico F1
Article précédent

La grille de départ du GP de Mexico F1

Article suivant

Hamilton "stupéfait" de voir Mercedes battre Red Bull

Hamilton "stupéfait" de voir Mercedes battre Red Bull
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021