Verstappen, une série en cours jamais vue chez Toro Rosso

partages
commentaires
Verstappen, une série en cours jamais vue chez Toro Rosso
Par : Basile Davoine
17 nov. 2015 à 11:00

Le pilote néerlandais est entré dans les points lors de chacune des six dernières courses.

Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM08 et Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10 en lutte pour une position
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso
Le Grid Girl de Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10 bloque une roue au freinage
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso

Alors que Toro Rosso reste en course pour la sixième place du Championnat Constructeurs, qu’il faudra disputer à Lotus à Abu Dhabi, les performances du débutant Max Verstappen continuent d’étonner les uns, ou de conforter les autres qui sont déjà intimement convaincus par le potentiel du pilote néerlandais. 

A Interlagos, Verstappen est parvenu à arracher le point de la dixième place au terme d’une course mouvementée et durant laquelle il n’a pas chômé. Il a même obtenu la neuvième place sur tapis vert suite à l’exclusion de Felipe Massa. Suffisant pour porter à six le nombre de courses consécutives terminées dans le Top 10. Une performance qui n’avait jamais été vue pour un pilote Toro Rosso! 

A Mexico, Verstappen avait égalé le record de la saison 2008 établi par Sebastian Vettel, qui avait à l'époque enchaîné cinq Grands Prix dans les points. Cette fois, la régularité de l’Allemand est battue. Depuis le Grand Prix de Singapour, Verstappen a multiplié les bons résultats avec une quatrième place, une septième place, trois neuvième places et une dixième place ; soit un total de 23 points sur les 49 qu’il compte au championnat

Pourtant, à Interlagos, le pilote Toro Rosso n’avait pas toutes les cartes en mains pour briller en raison du manque de puissance du V6 Renault. "C’était le maximum que nous pouvions faire, particulièrement compte tenu des longues lignes droites", a-t-il rappelé. "C’était dur de garder les Lotus et les Force India derrière, mais j’ai pris du plaisir à me battre et à dépasser."

Inspiré par Schumacher et Räikkönen

Parmi les dépassements, celui réalisé sur Sergio Pérez dans le S de Senna restera longtemps dans les mémoires. Une attaque virile mais correcte, sans contact franc malgré le peu d’espace disponible pour réussir à doubler le pilote Force India. Verstappen ne cache pas qu’il savait où puiser l’inspiration pour y parvenir. 

"J’ai vu ça il y a quelques années entre Räikkönen et Schumacher [en 2012]", a-t-il raconté. "Je pensais que c’était pas mal, et ensuite j’ai eu l’opportunité de le faire."

Il note également qu’il fallait deux pilotes de haut niveau pour que la manœuvre soit réussie et correcte : "On peut faire de son mieux, mais si l’autre ne fait pas attention et vous envoie hors de la piste, c’est terminé. Heureusement, Checo est très fair-play, donc c’était une belle bagarre."

"J'ai freiné à l’extérieur, en essayant de ne pas bloquer les roues. Il a essayé de me pousser vers l’extérieur, et nous avons eu un petit contact dans le virage 2. Mais c’était bon pour moi car j’ai pu faire le travail."

Prochain article Formule 1
Photos - Des livrées rétro sur des F1 modernes!

Article précédent

Photos - Des livrées rétro sur des F1 modernes!

Article suivant

Ericsson et Sauber agacés par un Maldonado récidiviste

Ericsson et Sauber agacés par un Maldonado récidiviste

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Lieu Autódromo José Carlos Pace
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Toro Rosso
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités