Verstappen : "Une bonne bataille avec Vettel"

partages
commentaires
Verstappen : "Une bonne bataille avec Vettel"
Par :
14 avr. 2019 à 10:50

Verstappen avait prévenu avant la course : Red Bull avait bien l'intention de s'offrir le scalp d'au moins une Ferrari.

Bataille entre Sebastian Vettel, Ferrari SF90 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Bataille entre Sebastian Vettel, Ferrari SF90 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Bataille entre Sebastian Vettel, Ferrari SF90 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Max Verstappen, Red Bull Racing
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Max Verstappen, Red Bull Racing
Charles Leclerc, Ferrari SF90, devance Sebastian Vettel, Ferrari SF90, et Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Sebastian Vettel, Ferrari SF90, devance Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15, Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.19, Nico Hulkenberg, Renault F1 Team R.S. 19, Sergio Perez, Racing Point RP19, et le reste du peloton au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Des étincelles sortent de la voiture de Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Max Verstappen, Red Bull Racing RB15

Avec la complicité directe des stratèges Ferrari qui, malgré eux, ont aussi avec la politique mise en place au sein de l'équipe de Maranello aidé Red Bull, Verstappen a parfaitement joué sa carte de trublion en parvenant à rallier l'arrivée devant un Charles Leclerc sacrifié, non sans avoir aussi défié Vettel dans un duel qui a finalement tourné à l'avantage de l'Allemand.

Cinquième sur la grille de départ, Max Verstappen aura en tout cas achevé le GP de Chine dans une meilleure position qu'à l'extinction des feux. Et le motif de satisfaction de Red Bull peut finalement être que ce n'est pas "simplement" au départ que le Néerlandais a pu faire la différence, qui a vu les Mercedes et Ferrari garder leur avantage pris lors des qualifications

Mais alors que les stratégies pneumatiques se décantaient, c'est bien Verstappen qui a initié une réaction en chaîne des leaders. Un arrêt auquel Ferrari devait répondre en faisant s'arrêter Vettel, qui se trouvait ainsi directement sous la menace du #33 dont le jeu était de tenter un dépassement au freinage de l'épingle. La bataille a été appréciée aussi bien par Vettel, qui a défendu de manière propre et autoritaire, que par l'auteur de l'attaque, qui savait malgré tout être dans une position d'outsider du fait du rythme affiché en course.

Lire aussi:

"Je pense qu'il n'y en avait pas beaucoup plus à prendre aujourd'hui", se satisfaisait ainsi Verstappen au micro de Sky Sports F1, une fois de retour dans le paddock. "On a fait un bon boulot en tant qu'équipe pour faire l'undercut sur une Ferrari et rester devant. Nous avons maximisé le résultat, sincèrement."

Les 12 points inscrits en Chine permettent au jeune leader de l'équipe Red Bull de conserver sa troisième place au Championnat du monde des pilotes avec 39 unités, notablement devant les deux pilotes Ferrari, crédités de 37 (Vettel) et 36 (Leclerc) points. À Bakou, théâtre de la quatrième épreuve de la saison, Ferrari pourrait disposer d'un avantage dans la longue ligne droite, mais les courses récentes ont aussi prouvé que la Scuderia peine pour le moment à exploiter au mieux sa monoplace, qui demeure gourmande avec les enveloppes pneumatiques et manque d'agilité en virages. De quoi donner de l'appétit à Verstappen, qui reste toutefois prudent concernant le potentiel de son équipe.

"Chaque week-end est une devinette : on ne sait jamais où l'on va être", commente-t-il au sujet de l'ordre établi, avant de revenir sur la bataille en piste. "Ce fut une bonne bataille avec Seb, mais nous n'avions pas le rythme pour le battre. C'était fun, j'ai gardé la quatrième place."

Tout comme son pilote, Christian Horner, directeur de l'équipe Red Bull, pense qu'il était difficile d'espérer mieux que cette quatrième position pour Verstappen après avoir pris le départ derrière les deux Ferrari.

"Je pense que la bonne stratégie nous a mis devant l'une des Ferrari aujourd'hui", se félicite-t-il au micro de Sky Sports F1. "Ils étaient un peu plus rapides et une meilleure position sur la grille aurait aidé. Max a tout donné dans l'auto et l'a maniée dans tous les sens ! Nous avons connu un bon week-end : le châssis a fait un bon pas en avant. Honda a fait des progrès en ligne droite et l'on doit encore faire des améliorations : le troisième seceur était notre point faible, mais il y a encore choses dans les tuyaux."

 

Article suivant
Photos - La course du Grand Prix de Chine 2019

Article précédent

Photos - La course du Grand Prix de Chine 2019

Article suivant

Ricciardo : satisfaction des points et conscience du travail restant

Ricciardo : satisfaction des points et conscience du travail restant
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu