Verstappen : "Sur les données, on peut voir ce que fait Mercedes"

Max Verstappen n'a "aucun doute" sur la rapidité des Mercedes avant le début de saison, estimant que l'écurie Championne du monde profite de ses petits pépins pour coller l'étiquette de favori à Red Bull.

Verstappen : "Sur les données, on peut voir ce que fait Mercedes"

Il aura suffi d'une matinée de roulage perdue à cause d'un problème de boîte de vitesses et d'une sortie de piste inhabituelle de Lewis Hamilton le lendemain : les essais hivernaux de Mercedes ont-ils à ce point viré au cauchemar ? Au-delà de ces deux faits marquants, les pilotes de l'écurie allemande ont insisté sur l'instabilité du train arrière de la W12, voyant leurs propos à chaque fois appuyés par les déclarations publiques alarmistes des ingénieurs. Le tout a contrasté avec trois journées studieuses chez Red Bull Racing, au point de se poser la question du statut de favori. Entre les deux écuries, chacun se renvoie la balle, et l'on a bien compris qu'il s'agissait d'une communication logique, visant à soulager tant que possible une éventuelle pression… ou à l'accentuer dans le camp adverse.

Lire aussi :

Pour Max Verstappen néanmoins, rien de neuf ! Depuis le week-end dernier, le Néerlandais doit jongler entre la satisfaction visiblement réelle devant le travail réalisé à Bahreïn d'une part, et le refus catégorique d'endosser le costume de favori d'autre part. Interrogé à nouveau en cette fin de semaine, le pilote Red Bull estime qu'il est inutile de s'attarder sur les mésaventures supposées de l'écurie Championne du monde. Que pense-t-il alors de la sortie de piste de Lewis Hamilton samedi dernier ?

"Le vent avait tourné à 180 degrés par rapport à la veille, et dans ce virage, il était de dos", explique-t-il au micro de Ziggo Sport. "On a toujours un peu plus de survirage à cet endroit. Je pense aussi qu'il était en pneus usés. Quelque chose comme ça peut survenir très vite. J'en ai moi-même fait l'expérience pendant les essais hivernaux. Donc je ne crois pas qu'il y ait grand-chose à en penser. Ils n'ont pas fait de shakedown, donc ils étaient peut-être un peu en retard au début avec les réglages. Car le dernier jour, ça semblait beaucoup plus stable. Donc ils seront au rendez-vous, c'est certain."

Quand ils seront à nouveau devant, ce sera du génie.

Max Verstappen

Max Verstappen ne nie pas l'existence des soucis rencontrés par Mercedes, mais il est convaincu que l'écurie de Brackley a choisi d'en faire une opportunité pour mettre la pression sur Red Bull. Il rappelle d'ailleurs qu'il s'agit d'un scénario déjà vu, qui est à ses yeux toujours le même aujourd'hui. Il s'appuie donc davantage sur ce qui a pu être analysé en scrutant les données des uns et des autres.

"Sur les données, on peut voir ce qu'ils font, évidemment", souligne Verstappen. "Ils ont fait leur meilleur tour avec moins de puissance, puis deux tours calmes, et ensuite un tour avec une demi-seconde de plus grâce à la puissance moteur. Ils sont rapides, ça ne fait aucun doute. Mais maintenant que les choses ont été un peu plus difficiles pour eux au début, ils tentent évidemment de nous pousser dans le rôle de favori. Et quand ils seront à nouveau devant, ce sera du génie. Ils ont fait pareil l'an dernier sur certains Grands Prix. Le vendredi ils disaient : 'Oui, Red Bull semble très fort'. Mais au fond de moi, je savais que ce n'était pas le cas. Et puis le samedi ils étaient là, et c'était : 'Oh, merveilleux !'"

"Je ne me vois pas du tout comme un favori. Quand on a été aussi dominateur les sept dernières années et que l'on a une voiture aussi dominatrice… Même avec le pire des fonds plats sous la voiture, ça reste bon. Alors je vois toujours Mercedes comme favori. […] C'est normal qu'ils le soient, non ? Cela fait sept ans de suite qu'ils gagnent tout. Donc je ne me vois pas du tout comme le favori. Mais je suis satisfait de ce que nous avons fait lors des essais hivernaux, et je suis content de l'équilibre de la voiture. Est-ce que ça suffira ? Aucune idée. Nous verrons en Q3."

Avec Erwin Jaeggi 

partages
commentaires
Valtteri Bottas a pensé à quitter la F1 après Sotchi 2018

Article précédent

Valtteri Bottas a pensé à quitter la F1 après Sotchi 2018

Article suivant

Ces sponsors méconnus de la F1 en 2021

Ces sponsors méconnus de la F1 en 2021
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021