Vettel aime les virages rapides de Silverstone

Après avoir remporté le Grand Prix du Canada pour la première fois de sa carrière, Sebastian Vettel va tenter de monter sur la plus haute marche du podium à Silverstone, pour la première fois depuis 2009

Après avoir remporté le Grand Prix du Canada pour la première fois de sa carrière, Sebastian Vettel va tenter de monter sur la plus haute marche du podium à Silverstone, pour la première fois depuis 2009. De par son tracé rapide et exigeant, ainsi que sa proximité avec l'usine de Milton Keynes, Silverstone est l'un des circuits favoris du triple Champion du Monde ; ce dernier ne manque pas d'enthousiasme à l'évocation du tracé légendaire. “Si l'on oublie la météo anglaise imprévisible, le Grand Prix de Grande-Bretagne, à Silverstone, est un temps fort de la saison et l'une de mes pistes favorites”, confie l'Allemand. “Il se trouve à seulement 30 kilomètres de notre usine à Milton Keynes, et le circuit est un vrai défi. Même après l'aménagement du paddock et des stands, cela reste un tracé difficile. Seul Suzuka peut être comparé à Silverstone : aucun autre circuit au calendrier n'a un tel enchaînement de virages rapides”. Parmi ces virages à haute vitesse, l'enchaînement Maggots, Becketts et Chapel fait partie des courbes les plus connues de l'histoire de la Formule 1 : non seulement sont-ils exigeants, mais ils étaient déjà présents lors du premier Grand Prix de l'histoire, en 1950, sous une forme certes légèrement différente. Ils suivent Copse, qui fut longtemps le premier virage du circuit, une courbe également très rapide. “Copse, Maggots, Becketts et Chapel font partie des quatre meilleurs virages en Formule 1 ; ils ne seraient pas les mêmes les uns sans les autres”, confirme le pilote Red Bull. “Il faut prendre le premier à la perfection, sans quoi on n'est pas dans le rythme pour les autres, et à la fin, Chapel est vraiment extrêmement rapide ! Si l'on a piloté comme il faut dans les trois virages précédents, on peut le passer à fond. On le passe à environ 270km/h, c'est vraiment incroyable ! On ne peut pas y réfléchir pendant longtemps, il faut juste appuyer à fond sur l'accélérateur.” “Au final, en-dehors de toute la technique, il s'agit de piloter la voiture aussi vite que possible”, conclut Vettel.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Type d'article Actualités