Vettel et Alonso déplorent le changement de format à Monaco

Le week-end de quatre jours au Grand Prix de Monaco n'est plus, au grand dam de certains vétérans de la Formule 1.

Vettel et Alonso déplorent le changement de format à Monaco

Le Grand Prix de Monaco est habituellement tenu sur quatre jours, une tradition qui date de l'époque où l'événement était immanquablement organisé le week-end de l'Ascension avec son jeudi férié. Cette tradition avait été maintenue jusqu'à présent, favorisant le tourisme et permettant la réouverture de la piste à la circulation le vendredi après-midi, tandis que la matinée était généralement le théâtre de qualifications en Formule Renault et en Porsche Supercup ainsi que d'une course de Formule 2, auxquelles tout spectateur pouvait assister gratuitement.

Lire aussi :

Ce ne sera plus le cas en 2022, puisque le GP de Monaco devrait avoir lieu dès le week-end suivant celui d'Espagne. Cependant, Sebastian Vettel et Fernando Alonso, 30 participations à la classique monégasque dont quatre victoires à eux deux, en sont navrés.

"En fin de compte, ça ne fait probablement pas une grande différence", estime Vettel. "C'était fun d'avoir un jour off, pas pour aller faire la fête mais pour avoir un peu plus de temps pour se préparer. C'était une particularité de Monaco. Mais tout ce qui est fun se meurt, c'est sûrement la raison pour laquelle c'est réduit à trois jours. C'était fun, alors arrêtons de le faire."

Le pilote Aston Martin précise que son commentaire est "plutôt une blague" mais ajoute : "Je ne sais pas pourquoi on changerait ça à Monaco. Je pense que ça fonctionnait, c'était l'exception monégasque. Quoi que ce soit, nous allons nous adapter et je ne pense pas que ça se remarque. En général, je ne sais pas si c'est vrai [que "tout ce qui est fun se meurt"], j'ai juste dit ça parce que c'était rigolo. Je ne me souviens pas d'autre chose. Il y a sûrement des choses qui étaient plus fun mais il y en a qui sont plus fun maintenant qu'elles ne l'étaient, alors c'est toujours un compromis."

Quant à Alonso, il qualifie cette décision de "mauvaise" : "Je pense que nous adorons tous Monaco. Y être un jour de moins, je ne trouve pas ça bien." Le pilote Alpine explique : "Chaque équipe a un programme différent, notamment au niveau du marketing. C'est un week-end qui est aussi utile pour les sponsors par exemple. Bien sûr, cette année avec le COVID, nous n'avions pas tant d'activités marketing, et l'an dernier la course n'a pas eu lieu. Mais si l'année prochaine est un peu plus normale, espérons-le, c'était aussi un jour pour les sponsors. J'imagine que nous aurons plus d'activités le jeudi et que le vendredi nous serons pleinement focalisés sur la piste."

Lire aussi :

partages
commentaires
EL1 - Bottas prend les commandes
Article précédent

EL1 - Bottas prend les commandes

Article suivant

La pluie est annoncée à Sotchi, la F1 s'adapte

La pluie est annoncée à Sotchi, la F1 s'adapte
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021