Vettel s'amuse des rumeurs au sujet de sa retraite

Le quadruple Champion du monde Sebastian Vettel s'est moqué des rumeurs qu'il a entendues selon lesquelles il quitterait la Formule 1, maintenant que la saison 2019 est terminée.

Vettel s'amuse des rumeurs au sujet de sa retraite

Sebastian Vettel est sous contrat avec la Scuderia Ferrari jusqu'à la fin de l'année 2020, mais les spéculations autour de son avenir vont bon train depuis le début de la saison, qui l'a opposé à son nouvel équipier Charles Leclerc. Elles ont pris de l'ampleur au fil de la difficile campagne de l'Allemand, durant laquelle il a commis des erreurs, alors que Leclerc a été le premier à gagner pour Ferrari, a signé un succès en Italie à domicile pour l'équipe, a signé plus de pole positions que son équipier et a terminé devant lui au championnat.

Lire aussi :

Cependant, après la dernière course de la saison à Abu Dhabi, qu'il a terminée au cinquième rang, Vettel a rapporté une rumeur selon laquelle il était sur le point de quitter la F1 lorsqu'il lui a été demandé ce qu'il ferait en 2021 et lors des saisons suivantes, une fois que son contrat serait arrivé à son terme.

Il a souri et a répondu "les vacances", avant de continuer sur le sujet : "Je pensais que j'étais déjà en vacances l'année prochaine. J'ai entendu que j'allais arrêter. Je ne sais pas qui c'était, mais il semble qu'il en savait plus que moi. Vu que vous, les journalistes, avez toujours raison, je pense que ça va me paraître évident dans les prochaines semaines."

Vettel n'a gagné qu'une course en 2019, à Singapour, grâce à une stratégie avantageuse de Ferrari face à son équipier Leclerc, qui avait mené le début d'épreuve après avoir signé la pole position. L'Allemand a terminé huit autres fois sur le podium, notamment au Canada où il avait fini premier et été pénalisé, repoussé en deuxième place.

Ses résultats l'ont conduit à la cinquième place du classement, son pire résultat depuis qu'il a rejoint la Scuderia en 2015. Mais dimanche soir à Abu Dhabi, Vettel a confirmé ses intentions de continuer en 2020, s'amusant du fait que "moins d'interviews aideraient ! Cela fait partie des négociations pour l'an prochain, avant toute autre discussion."

Le pilote de 32 ans a ensuite abordé plus sérieusement sa saison et les domaines dans lesquels il veut progresser en 2020, mais a répondu avec humour lorsqu'il a été amené à commenter les rumeurs entourant Ferrari et Lewis Hamilton. Comme Vettel, le Britannique arrivera au bout de son contrat fin 2020 et il a rencontré le président de Ferrari récemment, tandis que le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, a admis que Ferrari était "heureux" de la disponibilité de Hamilton.

Amené à répondre sur ces déclarations et au sujet de ces bruits de paddock, Vettel a simplement abordé le fait que son rival chez Mercedes conduit déjà des Ferrari de route : "Je crois qu'il est déjà conducteur de Ferrari, non ? Cela ne change rien. Je crois que c'est un bon client, il en a plus d'une."

partages
commentaires
Renault déplore une "course exaspérante" à Abu Dhabi

Article précédent

Renault déplore une "course exaspérante" à Abu Dhabi

Article suivant

Ferrari a été "contrôlé au moins dix fois" cette saison

Ferrari a été "contrôlé au moins dix fois" cette saison
Charger les commentaires
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021