Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
28 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
41 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
77 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
90 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
105 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
112 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
126 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
133 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
147 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
161 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
189 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
196 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
210 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
217 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
230 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
252 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
266 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
280 jours

Vettel champion avec Ferrari : "Une question de temps"

partages
commentaires
Vettel champion avec Ferrari : "Une question de temps"
Par :
19 nov. 2016 à 08:15

Sebastian Vettel est revenu sur la saison compliquée que rencontre Ferrari, avec la certitude que le meilleur est à venir malgré le fait que les objectifs fixés n'ont pas été atteints.

Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H salue la foule à la fin de la course
Sebastian Vettel, Ferrari fête sa troisième place sur le podium
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H s'arrête aux stands
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H s'arrête aux stands

Revenant sur les Grands Prix disputés à Austin et à Mexico, avant le déluge brésilien d'Interlagos, Sebastian Vettel a estimé que son écurie avait réalisé de bonnes performances, même si le résultat a été un peu décevant : "Je pense que nous avons fait deux courses très solides. C'est très positif."

"Bien sûr, quand on se bat, l'adrénaline prend le dessus", explique-t-il également en revenant sur l'incident avec Max Verstappen à Mexico, puis ses insultes à la radio envers Charlie Whiting, le directeur de course. "Je n'étais pas content d'être quatrième, même si c'était un bon résultat depuis la septième place. L'opportunité de monter sur le podium était là."

"J'ai attaqué, j'ai fait tout ce que je pouvais. Nous avons très souvent vu qu'il n'était pas facile de dépasser. J'ai mis la pression à Max, nous avons tous vu ce qui s'est passé. Mais s'il y a quelque chose à critiquer, c'est notre performance le samedi qui n'est pas au niveau de celle du dimanche."

Devant des résultats qui peinent à convaincre malgré tout, la question de l'état d'esprit du quadruple champion du monde au terme de sa seconde saison au sein de la Scuderia se pose. Ainsi, quand il lui est demandé s'il pense être sacré un jour avec Ferrari, il répond : "Oui. Parce que je pense être optimiste."

"C'était un grand défi de changer d'équipe, et il était clair que ça prendrait du temps. Nous avons connu une belle saison l'an dernier, nous nous sommes rapprochés de Mercedes. Les objectifs pour cette année étaient élevés, nous ne les avons pas atteints, mais nous voulons quand même nous battre pour le championnat. Il y a beaucoup de changements qui nous rendront plus forts, au sein de l'équipe. C'est une question de temps."

Article suivant
King à la place d'Ocon lors des EL1 à Abu Dhabi

Article précédent

King à la place d'Ocon lors des EL1 à Abu Dhabi

Article suivant

McLaren - Des discussions mais pas la moindre offre d'Apple

McLaren - Des discussions mais pas la moindre offre d'Apple
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard