Concentré à Interlagos, Vettel fera le bilan plus tard

partages
commentaires
Concentré à Interlagos, Vettel fera le bilan plus tard
Par : Basile Davoine
8 nov. 2018 à 15:30

Définitivement battu par Lewis Hamilton dans la course au titre mondial 2018, Sebastian Vettel n'a pas déposé les armes pour autant, alors que se présente l'avant-dernier Grand Prix de la saison.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari, deuxième, avec le champagne et son trophée sur le podium
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, devant Charles Leclerc, Sauber C37
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Sebastian Vettel, Ferrari après la course
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Au Brésil, Sebastian Vettel a deux objectifs évidents : renouer avec la victoire et aider Ferrari à conserver un espoir pour le titre constructeurs. À Mexico, présent sur le podium tandis que Lewis Hamilton fêtait son sacre avec une quatrième place, il a su prendre le temps d'une accolade immédiate avec le Britannique tout en reconnaissant une défaite logique même si elle reste difficile à accepter. Une marque de dignité "normale" pour un Vettel qui ne se voyait pas réagir différemment.

"Je ne regarde pas les commentaires. Ce n'est pas agréable de perdre, évidemment, mais si c'est le cas… pour moi, c'était normal, on respecte l'adversaire", souligne-t-il. "Ça fait partie du jeu auquel on joue. Il y a des choses plus importantes dans la vie que ce que nous faisons en piste, mais pour nous, c'est toujours important car ça fait partie de notre vie. Je dirais que c'est un comportement normal de respecter les autres quand ils sont meilleurs."

Lire aussi :

En cette fin de saison, Vettel court après cette victoire qui le fuit depuis le Grand Prix de Belgique à la fin du mois d'août. Elle lui ferait sans aucun doute le plus grand bien, lui qui, l'an passé déjà, s'était imposé au Brésil une fois Hamilton couronné. De là à imaginer un copier-coller de 2017… 

"Je ne sais pas si nous gagnerons ici ou pas", confie Vettel, peu désireux de jouer les devins. "C'est toujours bien d'avoir la chance de gagner, donc nous nous concentrerons là-dessus et sur le titre constructeurs, en essayant de battre Mercedes tant que possible."

"Ce n'est pas le moment de réfléchir à l'année écoulée, il y a encore deux Grands Prix, alors concentrons-nous dessus. Nous avons encore deux courses et nous essayons de faire du mieux que nous pouvons. Il y a toujours une bagarre pour le titre constructeurs, c'est ce sur quoi nous plaçons nos efforts, en tentant de marquer plus de points qu'eux, et nous verrons si ça suffira."

"Quelque chose de magique" à Interlagos

Hormis certaines erreurs, qu'elles soient commises par Vettel ou par son écurie, le clan Ferrari a payé durant la deuxième partie de saison le prix d'un développement qui n'a pas porté ses fruits. À Austin, la compétitivité retrouvée de la SF71H a même coïncidé avec un retour en arrière sur le plan des évolutions.

"Nous sommes revenus en arrière avec la voiture et nous sommes plus à l'aise avec, nous avons été plus compétitifs lors des deux derniers Grands Prix", rappelle Vettel. "J'espère que nous allons pouvoir continuer comme ça ici et à Abu Dhabi pour leur rendre la vie difficile. Nous verrons. C'est toujours difficile de prédire les choses ici, c'est Interlagos, il y a quelque chose de magique dans cet endroit, il se passe des choses. Nous verrons comment tourne la météo, comment tout se passe, ce sera un week-end difficile."

Quant à savoir si les bonnes leçons seront apprises pour éviter un tel scénario en 2019, le quadruple Champion du monde confesse qu'il s'agit là d'une "grande question".

"Manifestement, quelque chose s'est mal passé en cours de route et nous devons apprendre de ça", insiste-t-il. "Je crois que quelque chose a mal tourne, car nous n'avons pas fait de développement en allant dans la bonne direction. Nous avons raté quelque chose, pas intentionnellement ni parce que quelque chose n'allait pas à la base. C'est donc à nous de trouver ce qui s'est mal passé et de nous assurer que ça ne se reproduise pas. C'est aussi simple que ça, mais pas si facile à trouver et à régler que ça en a l'air."

Article suivant
Mercedes Champion du monde des constructeurs à Interlagos si...

Article précédent

Mercedes Champion du monde des constructeurs à Interlagos si...

Article suivant

Sainz salue un plateau 2019 plus relevé que jamais

Sainz salue un plateau 2019 plus relevé que jamais
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Preview