Concentré à Interlagos, Vettel fera le bilan plus tard

Définitivement battu par Lewis Hamilton dans la course au titre mondial 2018, Sebastian Vettel n'a pas déposé les armes pour autant, alors que se présente l'avant-dernier Grand Prix de la saison.

Concentré à Interlagos, Vettel fera le bilan plus tard
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari, deuxième, avec le champagne et son trophée sur le podium
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, devant Charles Leclerc, Sauber C37
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Sebastian Vettel, Ferrari après la course
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Au Brésil, Sebastian Vettel a deux objectifs évidents : renouer avec la victoire et aider Ferrari à conserver un espoir pour le titre constructeurs. À Mexico, présent sur le podium tandis que Lewis Hamilton fêtait son sacre avec une quatrième place, il a su prendre le temps d'une accolade immédiate avec le Britannique tout en reconnaissant une défaite logique même si elle reste difficile à accepter. Une marque de dignité "normale" pour un Vettel qui ne se voyait pas réagir différemment.

"Je ne regarde pas les commentaires. Ce n'est pas agréable de perdre, évidemment, mais si c'est le cas… pour moi, c'était normal, on respecte l'adversaire", souligne-t-il. "Ça fait partie du jeu auquel on joue. Il y a des choses plus importantes dans la vie que ce que nous faisons en piste, mais pour nous, c'est toujours important car ça fait partie de notre vie. Je dirais que c'est un comportement normal de respecter les autres quand ils sont meilleurs."

Lire aussi :

En cette fin de saison, Vettel court après cette victoire qui le fuit depuis le Grand Prix de Belgique à la fin du mois d'août. Elle lui ferait sans aucun doute le plus grand bien, lui qui, l'an passé déjà, s'était imposé au Brésil une fois Hamilton couronné. De là à imaginer un copier-coller de 2017… 

"Je ne sais pas si nous gagnerons ici ou pas", confie Vettel, peu désireux de jouer les devins. "C'est toujours bien d'avoir la chance de gagner, donc nous nous concentrerons là-dessus et sur le titre constructeurs, en essayant de battre Mercedes tant que possible."

"Ce n'est pas le moment de réfléchir à l'année écoulée, il y a encore deux Grands Prix, alors concentrons-nous dessus. Nous avons encore deux courses et nous essayons de faire du mieux que nous pouvons. Il y a toujours une bagarre pour le titre constructeurs, c'est ce sur quoi nous plaçons nos efforts, en tentant de marquer plus de points qu'eux, et nous verrons si ça suffira."

"Quelque chose de magique" à Interlagos

Hormis certaines erreurs, qu'elles soient commises par Vettel ou par son écurie, le clan Ferrari a payé durant la deuxième partie de saison le prix d'un développement qui n'a pas porté ses fruits. À Austin, la compétitivité retrouvée de la SF71H a même coïncidé avec un retour en arrière sur le plan des évolutions.

"Nous sommes revenus en arrière avec la voiture et nous sommes plus à l'aise avec, nous avons été plus compétitifs lors des deux derniers Grands Prix", rappelle Vettel. "J'espère que nous allons pouvoir continuer comme ça ici et à Abu Dhabi pour leur rendre la vie difficile. Nous verrons. C'est toujours difficile de prédire les choses ici, c'est Interlagos, il y a quelque chose de magique dans cet endroit, il se passe des choses. Nous verrons comment tourne la météo, comment tout se passe, ce sera un week-end difficile."

Quant à savoir si les bonnes leçons seront apprises pour éviter un tel scénario en 2019, le quadruple Champion du monde confesse qu'il s'agit là d'une "grande question".

"Manifestement, quelque chose s'est mal passé en cours de route et nous devons apprendre de ça", insiste-t-il. "Je crois que quelque chose a mal tourne, car nous n'avons pas fait de développement en allant dans la bonne direction. Nous avons raté quelque chose, pas intentionnellement ni parce que quelque chose n'allait pas à la base. C'est donc à nous de trouver ce qui s'est mal passé et de nous assurer que ça ne se reproduise pas. C'est aussi simple que ça, mais pas si facile à trouver et à régler que ça en a l'air."

partages
commentaires
Mercedes Champion du monde des constructeurs à Interlagos si...

Article précédent

Mercedes Champion du monde des constructeurs à Interlagos si...

Article suivant

Sainz salue un plateau 2019 plus relevé que jamais

Sainz salue un plateau 2019 plus relevé que jamais
Charger les commentaires
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021