Vettel certain que Mercedes traitera équitablement Aston Martin

Sebastian Vettel aborde sereinement la saison et la collaboration entre Aston Martin et Mercedes. Selon lui, la crainte qu’une écurie cliente ne puisse pas gagner un championnat est trop ancrée dans le passé.

Vettel certain que Mercedes traitera équitablement Aston Martin

Sebastian Vettel participe ce week-end à ses premiers essais de pré-saison avec Aston Martin. Le quadruple Champion du monde a rejoint pour 2021 l'écurie qui répondait jusqu'à l'an passé au nom de Racing Point, après son départ de la Scuderia Ferrari. Il est ainsi passé d'un constructeur qui fabrique ses propres moteurs à une structure cliente.

Lire aussi :

Aston Martin Racing reçoit en effet des unités de puissance et d'autres pièces de Mercedes dans le cadre d'une collaboration entre les deux équipes. L’an passé, Racing Point a même fait le choix technique pour la RP20 de copier, sur la base de photographies, le design de la Mercedes championne du monde en 2019. Vettel a cependant rejeté l'idée selon laquelle Aston Martin ne se battrait jamais pour les victoires et pour le titre tant qu'elle resterait une écurie cliente. Cette dernière a d’ailleurs affiché son ambition d’être une prétendante au titre dans les trois à cinq prochaines années.

"Je ne suis pas inquiet à ce sujet. Je pense que vos craintes sont 'old-school'", répond Vettel. "Le monde avance. Mais vous auriez eu raison dans le passé. Avec une écurie comme Mercedes, je pense que nous pouvons être confiants sur le fait de recevoir un traitement tout à fait équitable. Si vous êtes plus rapide, vous avez le droit de les battre. Comme je l'ai dit, cette façon de penser n'est plus d'actualité. Sur le principe, je vois où vous voulez en venir, mais je ne suis pas inquiet. Si nous sommes très, très proches de Mercedes, ce sera un bel accomplissement. [L'équité] sera la dernière chose dont je me préoccuperai."

2021 marquera la première année où Sebastian Vettel roulera dans une voiture propulsée par Mercedes en Formule 1, lui qui a auparavant connu les blocs BMW, Renault et Ferrari. Il se dit curieux de travailler avec les unités de puissance de l'usine allemande, considérées comme les meilleures en Formule 1 et utilisées par trois écuries clientes cette saison : McLaren, Aston Martin et Williams.

Lire aussi :

"Le moteur Mercedes est supposé être le plus fort de la grille, et c'est ma première fois avec Mercedes en Formule 1", indique Vettel. "Je suis impatient d'observer comment il fonctionne. On m'a déjà formé à ce moteur, à la manière dont il fonctionne, à la manière de l'utiliser, etc. Tout cela ne peut que nous aider. Évidemment, le fait que nous ne soyons pas en charge du développement du moteur et ainsi de suite, et que nous puissions tirer parti d’un partenaire aussi fort, ne peut que nous aider. Nous n'avons qu'à nous concentrer sur la voiture sans nous soucier du reste."

"Au-delà de ça, il y a des gens avec lesquels vous vous entendez, et d’autres non. Je ne pense pas qu’il y ait de problèmes si vous vous entendez bien. Dans notre cas, je pense que le plus gros avantage est le fait d’être motorisés par Mercedes."

partages
commentaires

Voir aussi :

Pérez et Red Bull "n'étaient pas en quête de chronos"

Article précédent

Pérez et Red Bull "n'étaient pas en quête de chronos"

Article suivant

Bottas sera "plus égoïste" dans sa quête du titre 2021

Bottas sera "plus égoïste" dans sa quête du titre 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Aston Martin Racing
Auteur Alexandre Hodicq
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021