Vettel critique vivement Verstappen mais ne regrette rien

Après une séance de qualifications manquée, Sebastian Vettel a très bien commencé la course du Grand Prix du Japon 2018 avant de perdre gros sur un accrochage avec Max Verstappen, envers qui il se montre critique.

Vettel critique vivement Verstappen mais ne regrette rien

Si la fin de journée de samedi a été occupée par la question "Fallait-il tenter le pari des intermédiaires en début de Q3 ?", les jours qui suivent le GP du Japon auront sans doute parmi les thématiques principales la question "Fallait-il tenter le dépassement sur Verstappen aussi rapidement ?".

À ces deux questions, la réponse variera sans doute en fonction des sensibilités de chacun et du contexte du moment, mais il est clair qu'après un début de course agressif et opportuniste d'un Vettel qui a rapidement su se hisser à la quatrième position, l'accrochage avec le Néerlandais juste après le Safety Car a tout à la fois mis fin aux espoirs du pilote Ferrari de l'emporter mais également à la simple possibilité de mettre la pression sur les Mercedes.

Lire aussi :

Las, c'est à une remontée – cette fois depuis la dernière place – que le numéro 5 a dû se résoudre, au volant d'une SF71H abîmée qui n'a pas pu fendre le peloton aussi rapidement qu'elle peut le faire en temps normal. La sixième place, une trentaine de secondes derrière Kimi Räikkönen, semble un moindre mal mais les 17 points de plus inscrits par Lewis Hamilton rendent la tâche encore plus compliquée au championnat à quatre épreuves du terme.

Au moment de revenir sur sa course, Vettel a bien évidemment été interrogé au sujet de l'incident – pour lequel les commissaires n'ont infligé aucune sanction – avec Verstappen, en se montrant sévère concernant l'attitude en piste de son homologue : "Évidemment, j'attaquais pour passer mais je ne voulais pas désespérément dépasser. Je savais qu'il avait une pénalité [de 5 secondes, pour avoir poussé Räikkönen hors piste en début de course, ndlr] mais je sentais aussi que nous étions plus rapides."

"Ensuite il [récupérait de l'énergie] dans cette ligne droite avec la batterie et je revenais. J'ai eu une bonne sortie. Évidemment, le Safety Car a aidé à être plus proche. Et puis il y avait la place, mais dès qu'il m'a vu, il a évidemment défendu, mais j'avais l'intérieur. Dès qu'il se rend compte que quelqu'un est proche de lui, il essaie, selon moi, de défendre là où il ne devrait plus défendre."

"Regardez avec Kimi : il sort de piste et revient, et si Kimi avait juste gardé sa ligne, ils se seraient accrochés. Mais ce n'est pas toujours à l'autre gars de céder. Nous courrons tous, la course est longue. Pour moi, il y avait l'ouverture, sinon je ne l'aurais pas fait."

Lire aussi :

"Je crois avoir remonté tout le peloton sans aucun problème, parfois il y avait moins de place que ça, parfois plus. C'est normal que ce soit parfois serré, mais je pense qu'il faut toujours laisser la place, et dans ce cas je n'avais nulle part où aller et nous nous sommes accrochés."

"Est-ce que vous lui demandez s'il devrait y réfléchir à deux fois avant de défendre ? Nous faisons la course, c'est la course, ne vous méprenez pas. Je ne regrette pas cette manœuvre. Évidemment, en voyant le résultat, je ferais les choses différemment, parce qu'avec le recul c'est toujours facile. Mais il y avait la place, sa batterie [récupérait de l'énergie], j'en déployais, j'avais économisé ma batterie, j'étais plus rapide, j'aurais pris le virage, j'étais à ses côtés et il ne m'a pas laissé assez de place et nous nous sommes touchés."

Concernant la suite de la saison, avec désormais 67 points de retard sur Hamilton et 100 points à récolter au maximum, l'Allemand refuse de céder : "Ces dernières semaines n'ont pas été faciles, mais tout le monde est très motivé dans l'équipe. Qu'avons-nous à perdre ? Nous avons encore des choses importantes à comprendre et à apprendre au sujet de la voiture. Nous faisons de notre mieux pour nous battre, pour résister. Nous verrons ce que la prochaine course nous apportera."

partages
commentaires
Hamilton, vainqueur à Suzuka : "J'ai adoré !"

Article précédent

Hamilton, vainqueur à Suzuka : "J'ai adoré !"

Article suivant

Cette fois-ci, le doublé est souriant pour Mercedes !

Cette fois-ci, le doublé est souriant pour Mercedes !
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021