Vettel disqualifié : l'appel d'Aston Martin est rejeté

Les commissaires du Grand Prix de Hongrie ont rejeté la demande de réexamen de la sanction infligée à Sebastian Vettel.

Vettel disqualifié : l'appel d'Aston Martin est rejeté

Disqualifié du Grand Prix de Hongrie, qu'il avait terminé à la deuxième place après avoir lutté pour la victoire face à Esteban Ocon, Sebastian Vettel a vu la sanction être confirmée. Ce lundi, quelques jours après avoir officiellement fait appel de cette décision, une audience était programmée entre trois représentants de l'écurie Aston Martin (le directeur Otmar Szafnauer, le directeur technique Andrew Green et le directeur sportif Andy Stevenson), la FIA (représentée notamment par le directeur de course Michael Masi et Nikolas Tombazis), et les commissaires du Grand Prix de Hongrie. 

L'écurie britannique estimait être en mesure d'apporter de nouveaux éléments aux yeux des commissaires pour qu'ils étudient à nouveau l'infraction commise lors de l'épreuve à Budapest. En Hongrie, la FIA n'avait pas pu prélever le litre de carburant réglementaire à l'issue de la course. Aston Martin pensait qu'il restait 1,44 litre dans le réservoir de la monoplace, donnée estimée par les instruments de mesure et de télémétrie, tandis que la FIA n'avait pu en récolter que 0,3 litre. 

La nouvelle preuve présentée par Aston Martin était "dérivée de l'analyse de plus de 100 canaux de données liées au système de carburant", indique le rapport des commissaires, ajoutant que celle-ci permet de conclure qu'il y a eu une défaillance du système de carburant sur l'AMR21 de Sebastian Vettel. 

Toutefois, cet élément n'est pas considéré comme "nouveau" par la FIA, qui rappelle qu'il s'agit d'une interprétation des données de télémétrie, qui elles-mêmes étaient déjà disponibles "immédiatement après la course". Aston Martin a néanmoins appuyé son appel sur le fait d'avoir eu davantage de temps pour analyser plus précisément les données en question. 

Surtout, cette nouvelle analyse des données a prouvé qu'il restait bel et bien moins d'un litre de carburant dans la monoplace, conséquence de la défaillance du système de carburant. 

"À tout moment après la course, un échantillon d'un litre de carburant peut être prélevé sur la voiture", rappellent les commissaires. "Cependant, c'est un fait, et Aston Martin le reconnaît, que seulement 0,3 litre a pu être prélevé sur la voiture #5 après la course. [...] Comme l'explique désormais Aston Martin, une analyse des différentes données après le 1er août 2021 a démontré qu'il y avait en effet moins d'un litre restant à la fin de la course en raison d'un défaut fonctionnel du système de carburant."

En faisant appel, Aston Martin a donc tenté de défendre l'idée selon laquelle l'impossibilité de prélever l'échantillon suffisant provenait d'une défaillance technique indépendante de sa volonté, mais les commissaires ont estimé que, peu importe la cause, cela ne pouvait pas remettre en question l'infraction et donc la sanction prise. 

"Pour apporter un élément 'pertinent', Aston Martin aurait dû présenter des faits attestant qu'il y avait plus d'un litre de carburant restant", concluent les commissaires. "L'explication de l'impossibilité de satisfaire cette exigence n'est pas pertinente pour la décision quant à l'existence d'une infraction au règlement."

Le classement du GP de Hongrie

P. Pilote Constructeur Tours Écart Points
1 France Esteban Ocon Alpine 70   25
  Germany Sebastian Vettel Aston Martin 70 1.859  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 70 2.736 18
3 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 70 15.018 15
4 Spain Fernando Alonso Alpine 70 15.651 12
5 France Pierre Gasly AlphaTauri 70 1'03.614 11
6 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 70 1'15.803 8
7 Canada Nicholas Latifi Williams 70 1'17.910 6
8 United Kingdom George Russell Williams 70 1'19.094 4
9 Netherlands Max Verstappen Red Bull 70 1'20.244 2
10 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 69 1 Lap 1
11 Australia Daniel Ricciardo McLaren 69 1 Lap  
12 Germany Mick Schumacher Haas 69 1 Lap  
13 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 69 1 Lap  
  Russian Federation Nikita Mazepin Haas 3 67 Laps  
  United Kingdom Lando Norris McLaren 2 68 Laps  
  Finland Valtteri Bottas Mercedes 0    
  Mexico Sergio Pérez Red Bull 0    
  Monaco Charles Leclerc Ferrari 0    
  Canada Lance Stroll Aston Martin 0    
partages
commentaires
Alpine rassure malgré un stock d'échappements à la limite

Article précédent

Alpine rassure malgré un stock d'échappements à la limite

Article suivant

Ferrari prépare une évolution moteur "significative"

Ferrari prépare une évolution moteur "significative"
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021