Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
51 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
58 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
72 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
86 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
100 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
135 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
142 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
156 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
177 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
191 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
219 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
226 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
247 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
261 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
275 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
282 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
296 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
310 jours

Vettel doute que Bottas l'ait privé de la victoire

partages
commentaires
Vettel doute que Bottas l'ait privé de la victoire
Par :
2 août 2018 à 10:04

Sebastian Vettel ne pense pas qu'il aurait doublé Lewis Hamilton s'il n'avait pas perdu du temps derrière l'autre Mercedes, celle de Valtteri Bottas, au Grand Prix de Hongrie.

Vettel a pris le départ en pneus tendres, alors que les pilotes Mercedes étaient en ultratendres, mais était bien parti pour prendre l'avantage sur Bottas après un premier relais solide. Le pilote Ferrari aurait alors eu la piste libre pour réduire l'écart sur le leader Hamilton grâce à des pneus moins usés et plus tendres, mais il a perdu du temps dans le trafic puis lors de son arrêt au stand et a repris la piste derrière le Finlandais.

Lire aussi:

Vettel, qui a fini deuxième après avoir survécu à un contact lorsqu'il a doublé Bottas, a reconnu que "quelque chose ne s'est pas passé comme prévu".

"Nous avons perdu du temps et sommes ressortis derrière, ça n'a pas aidé. Sans ça, la dernière partie de la course aurait été beaucoup plus relax, j'aurais sûrement pourchassé Lewis. Mais avec l'avance qu'il avait, je pense qu'il aurait été difficile à rattraper. Et dépasser ici, c'est une tout autre histoire. Je pense que nous aurions pu le rattraper, mais pas vraiment le dépasser. Au final, ça ne change pas grand-chose, c'était juste un peu plus de travail qu'en ressortissant devant."

Toto Wolff, directeur de l'écurie Mercedes, a chanté les louanges de Bottas pour son rôle de "lieutenant" dans ces circonstances. Contrairement à Vettel, Hamilton pense que son coéquipier "a joué un rôle clé".

"Sans son excellent pilotage, l'équipe n'aurait peut-être pas gagné aujourd'hui", a écrit le quadruple Champion du monde sur son compte Instagram. "Cela aurait été très serré à la fin."

Pas de regrets pour Vettel

Ferrari aurait pu éviter d'être coincé derrière Bottas en faisant rentrer Vettel au stand légèrement plus tôt et en prolongeant son relais en ultratendres. L'Allemand a reconnu après la course que les pneus à bandes violettes avaient mieux résisté que prévu.

La Scuderia aurait également pu prolonger le relais en pneus tendres et essayer de reconstruire l'écart nécessaire, Vettel ayant estimé que ses gommes avaient encore un peu de vie en elles. Il pense cependant que l'équipe a probablement pris la bonne décision avec les informations dont elle disposait à ce moment-là.

"C'est bien que nous ayons été plus rapides que Valtteri avec des pneus plus usés et ayons creusé l'écart [après l'arrêt de Bottas]", poursuit-il. "Le trafic était assez difficile à prédire on ne sait pas si on va perdre beaucoup de temps ou non, et en l'occurrence, c'était le cas. Puis il y a eu l'arrêt au stand. Et les ultratendres étaient bien plus solides en course que vendredi."

"Bien sûr, Mercedes n'allait pas nous appeler après le premier relais pour nous dire que les pneus [ultratendres] étaient en bon état et que nous pouvions les chausser plus tôt. Ce n'est pas comme ça que ça marche. Et le pire qui puisse arriver, c'est de rentrer plus tôt, de gagner une place mais de s'effondrer à la fin. On ne veut pas faire ça. Je pense que nous avons bien fait."

Article suivant
Photos - Les essais du Hungaroring 2018

Article précédent

Photos - Les essais du Hungaroring 2018

Article suivant

Hamilton veut que Mercedes progresse en qualifications

Hamilton veut que Mercedes progresse en qualifications
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Lieu Hungaroring
Auteur Scott Mitchell