Vettel et ses problèmes de moteur

Sebastian Vettel a déjà utilisé au moins une fois les huit moteurs qui lui ont été alloués pour faire la saison

Sebastian Vettel a déjà utilisé au moins une fois les huit moteurs qui lui ont été alloués pour faire la saison. Ainsi, pour ménager son V8, il a dû limiter fortement son temps de piste lors des essais libres du Grand Prix d'Italie.

À Singapour, l'Allemand s'attend d'ailleurs à passer une nouvelle fois plus de temps dans le garage Red Bull que sur la piste pour mettre au point sa RB5, un vrai handicap à l'heure où les essais privés sont interdits.

"Survivre avec les moteurs qu'on a est assez simple, ils doivent tous être parfaits à partir de maintenant," a-t-il confié sur le site officiel de la Formule 1.

"Comme nous l'avons vu aux deux dernières courses, le roulage du vendredi est très limité pour moi et bien sûr, nous ne pouvons pas avoir une autre panne."

"Si jamais, nous devons évidemment accepter la pénalité et utiliser un moteur supplémentaire. Ce n'est pas ce que nous voulons donc pour le moment, l'objectif est de rouler peu le vendredi afin d'éviter la pénalité," explique Vettel.

L'écurie Red Bull s'attendant à souffrir sur le tracé de Marina Bay, certains observateurs suggèrent que, quitte à prendre une pénalité, autant que ce soit sur un circuit qui n'est pas favorable à la RB5.

Ils estiment dont que Vettel devrait utiliser un moteur neuf pour le Grand Prix de Singapour et couvrir le plus de tours possible afin de récolter un maximum de données.

Le plus jeune vainqueur d'un Grand Prix de Formule 1 reconnait qu'avec du recul, ça aurait été une bonne stratégie à Monza mais qu'il est maintenant difficile de prévoir sur quelles courses la pénalité sera la moins gênante.

"Avec du recul, ça aurait probablement été une bonne chose de prendre un nouveau moteur et la pénalité à Monza lorsque vous voyez le résultat, mais ensuite vous ne pouvez jamais savoir."

Alors que le PDG de Red Bull, Dietrich Mateschitz, estime que les récentes contre-performances de son équipe sont dues au manque de puissance et de fiabilité du moteur Renault, Vettel pense que ces mauvais résultats ne sont pas imputables qu'au V8 français.

"Je pense que nos performances à Monza ne sont pas un problème de moteur, mais je ne dévoile pas un secret quand je dis que le moteur Mercedes est un très bon moteur," avoue le natif de Heppenheim.

"Mais nous devons être justes avec notre partenaire Renault. Ils essaient de faire de leur mieux et travaillent très dur, donc je ne pense pas que nous ayons perdu à Monza à cause de problèmes de moteur."

Quoi qu'il en soit, avec le doublé réalisé par Brawn GP, la contre-performance de Red Bull à Monza fait perdre du terrain au pilote allemand sur Jenson Button.

Accusant désormais un retard de 26 points au championnat, Vettel ne baisse pas les bras pour autant et est plus déterminé que jamais.

"Je me battrai jusqu'au dernier souffle et jusqu'à la dernière minute. À partir de maintenant, notre objectif doit être de gagner. Nous aborderons chaque course séparément et au final, nous ferons le compte des points et nous verrons si c'est suffisant ou pas."

"Il est vrai que l'écart est assez important - 26 points ça veut tout dire - et ça sera très difficile de regagner du terrain mais soyez sûr que nous essaierons," conclut le pilote de 22 ans.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Sebastian Vettel
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités