Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
17 juil.
-
19 juil.
Événement terminé
31 juil.
-
02 août
Événement terminé
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
3 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
10 jours
28 août
-
30 août
EL1 dans
24 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
31 jours
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
37 jours
25 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
52 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
65 jours
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
79 jours
31 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
87 jours

Vettel étudie une offre d'Aston Martin pour 2021

partages
commentaires
Vettel étudie une offre d'Aston Martin pour 2021
Par :
14 juil. 2020 à 19:59

Sebastian Vettel est en discussion pour rejoindre l'écurie Aston Martin en 2021, selon certaines sources.

Le quadruple Champion du monde Sebastian Vettel s'est vu offrir un contrat par le propriétaire de l'équipe, Lawrence Stroll, qui est naturellement désireux de bâtir la meilleure équipe possible pour le changement d'identité de Racing Point, prévu la saison prochaine. Le journal allemand Bild, généralement bien informé sur les projets de Vettel, indique lui aussi qu'un accord pourrait être conclu prochainement.

Lire aussi :

L'équipe a déjà un contrat pluriannuel avec Sergio Pérez, qui apporte des sponsors, tandis que la place de Lance Stroll est clairement assurée sur le long terme. Depuis que Vettel s'est retrouvé sur le marché, n'étant pas conservé par Ferrari au-delà de la saison actuelle, le directeur de Racing Point, Otmar Szafnauer, n'a cessé de dire que son équipe n'avait pas de place pour lui.

Interrogé par Motorsport.com vendredi dernier en Autriche au sujet de la situation contractuelle des pilotes, il a répondu : "C'est flatteur que tout le monde pense qu'un quadruple Champion du monde devrait venir dans notre équipe, mais c'est peut-être parce que la voiture est un peu plus rapide désormais. Cependant, nous avons des contrats longue durée avec nos pilotes, donc il ne serait que logique que nous n'ayons pas de place."

Pérez est également perçu comme solidement installé car c'est sous son impulsion qu'une action en justice a permis à Stroll de racheter l'ex-écurie Force India en 2018. Stroll entretient également d'excellentes relations depuis une vingtaine d'années avec Julian Jakobi, le manager du pilote mexicain.

Cependant, certaines sources laissent entendre que le contrat de Pérez pourrait comporter une clause de sortie, qui permettrait à l'équipe de changer de pilote de manière anticipée. Curieusement, le directeur de Red Bull Racing, Christian Horner, a évoqué cette possibilité lorsqu'il a été interrogé sur l'avenir de Vettel le week-end dernier.

"J'imagine qu'il a deux possibilités : soit Racing Point, soit une année sabbatique pour réévaluer ses options dans un an", a-t-il déclaré à Sky Sports. "Je doute que Lance se fasse virer !" a souri Horner. "Bien sûr, on ne sait jamais ce qu'il y a dans les contrats des pilotes avec les équipes, seul le Contract Recognition Board [bureau de reconnaissance des contrats de la FIA, ndlr] a tous les éléments. Je suis sûr qu'il y a des clauses. Mais ce ne sont vraiment pas nos oignons."

Stroll a peut-être décidé que, dans le cadre plus large du passage de l'équipe sous la bannière Aston Martin et de la phase de reconstruction du constructeur britannique, aujourd'hui en difficulté, l'opportunité d'engager Vettel était trop belle pour la laisser passer.

Vettel serait également compatible avec Mercedes, qui fournit les unités de puissance et les boîtes de vitesses à l'équipe. Les ADN des deux marques continuent de se mélanger, Toto Wolff ayant récemment acquis des parts dans Aston Martin, tandis que l'ancien patron d'AMG, Tobias Moers, en a pris les rênes.

L'autre aspect à ne pas négliger est qu'en rejoignant Aston Martin, Vettel se retrouverait dans le camp Mercedes et donc potentiellement disponible pour saisir un baquet dans l'écurie de Brackley si une place se libérait ultérieurement.

Dans le secret des évolutions techniques F1 en Autriche

Article précédent

Dans le secret des évolutions techniques F1 en Autriche

Article suivant

Les petites équipes en faveur de salaires plafonnés pour les pilotes

Les petites équipes en faveur de salaires plafonnés pour les pilotes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Racing Point
Auteur Adam Cooper