Vettel : Les évolutions Ferrari "ne changent pas la donne"

Sebastian Vettel pense que la Ferrari évoluée n'est pas de nature à "changer la donne" pour la Scuderia, même si l'écurie manque encore d'informations pour totalement la juger.

Vettel : Les évolutions Ferrari "ne changent pas la donne"
Charger le lecteur audio

Ferrari a introduit pour le Grand Prix de Styrie des évolutions aérodynamiques sur sa SF1000 afin d'en corriger les défauts découverts lors des essais hivernaux. La Scuderia a accéléré la mise en place d'un package complet qui était initialement prévu pour le Hungaroring ce week-end et qui a été entièrement installé pour la seconde course sur le Red Bull Ring.

Cependant, la météo exécrable de samedi dernier et l'accrochage du premier tour entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc n'ont pas permis à l'équipe d'accumuler suffisamment de kilomètres pour se faire une idée précise des performances. Ainsi, la spécification sera exactement la même pour ce GP de Hongrie, l'attention de Ferrari depuis le GP de Styrie s'étant focalisée sur le remplacement des pièces cassées.

Lire aussi :

En dépit d'un certain optimisme au sortir des deux séances d'essais libres de vendredi dernier, Vettel a expliqué ce jeudi que le pas en avant important espéré ne s'était pas matérialisé, même s'il faut encore pleinement l'éprouver en conditions de course. "Nous savons que les pièces ont fonctionné. Nous aurions évidemment aimé qu'elles changent la donne ; on ne dirait pas, à ce stade."

"Mais, de nouveau, nous devons les confirmer dans des conditions réelles de course. Donc je pense que ce sera intéressant et nous sommes impatients de voir où se situera la voiture demain et puis ensuite en course particulièrement."

Même si la nature du tracé magyar, lent et sinueux, est bien différente de celle du Red Bull Ring, rapide et avec peu de virages, Ferrari ne s'attend pas vraiment à des miracles. "Je pense que, de façon réaliste, nous avons du mal avec la performance pour l'instant, donc je ne pense pas que nous puissions envisager de nous battre pour des podiums pour le moment", a déclaré Leclerc. "Mais nous essayons de changer ça. Et nous essayons de travailler aussi dur que possible pour que ça change."

Lire aussi :

Quand il lui a été demandé si le Hungaroring, moins sensible à la puissance moteur, serait un avantage pour une Ferrari manquant de vitesse de pointe, le Monégasque a répondu : "De nouveau, c'est difficile car l'année dernière je pense que nous avions également du mal sur cette piste. Cette saison, nous avons une voiture différente."

"Avec un peu de chance, les changements effectués sur l'équilibre vont nous aider, mais je doute que l'image globale soit très différente du week-end précédent. Donc je m'attends à ce que ce soit la même chose."

partages
commentaires

Voir aussi :

Renault croit avoir résolu ses problèmes de radiateurs
Article précédent

Renault croit avoir résolu ses problèmes de radiateurs

Article suivant

Albon : Il n'y a pas "besoin de paniquer" après deux courses

Albon : Il n'y a pas "besoin de paniquer" après deux courses
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021