Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
28 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
42 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
77 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
90 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
105 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
112 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
126 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
133 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
147 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
161 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
189 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
196 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
210 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
217 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
231 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
252 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
266 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
280 jours

Vettel : Rien n'explique notre performance des qualifs à Suzuka

partages
commentaires
Vettel : Rien n'explique notre performance des qualifs à Suzuka
Par :
15 oct. 2019 à 09:18

Sebastian Vettel assure qu'aucun changement n'a été effectué pour expliquer le bond des performances de Ferrari entre les essais libres et les qualifications du Grand Prix du Japon 2019 de F1.

Au Japon, Sebastian Vettel a mis fin à une série de neuf séances qualificatives consécutives où il avait été battu par Charles Leclerc en signant la pole position. La dernière fois qu'il avait devancé son équipier dans l'exercice était au Canada, lieu de sa précédente pole. Quand il lui a été demandé s'il avait profité d'un découverte capitale dans ce domaine à Suzuka, il répond : "Pas vraiment, juste une séance [de qualifications] propre."

Lire aussi :

"Je ne pense pas qu'il y ait eu de problème particulier. Nous améliorons la voiture depuis Singapour, l'évolution nous a aidés dans des domaines où nous avions peut-être un peu de mal auparavant. Globalement, mes séances de qualifications n'ont pas été totalement tranquilles. Peut-être que celle-ci a été assez fluide ; les deux tours [de Q3] étaient propres, je n'avais aucun problème de préparation du tour. Rien n'a changé. Nous n'avons pas changé la voiture pour ici. Rien qui expliquerait le progrès en termes de performance."

En dépit de cette pole position, Vettel n'a pu terminer qu'à la seconde place, en raison notamment d'un départ anticipé mais raté qui a permis à Valtteri Bottas de le dépasser, même si l'Allemand peut se réjouir d'avoir échappé de peu à une pénalité plus importante. "Je faisais ce que je fais normalement [au départ]. J'ai pris un très mauvais départ parce que j'ai un petit peu bougé, me suis arrêté, j'ai perdu tout l'élan. Donc globalement, j'ai perdu [du temps] par rapport à un départ normal. C'était de ma faute."

Lire aussi :

La pole de Vettel semblait bien improbable après la journée de vendredi. Mais les conditions dans lesquelles ont été courues les qualifications le dimanche matin après l'annulation du samedi en raison du typhon Hagibis, sur un tracé peu gommé et battu par d'importantes rafales, ont vu Ferrari prendre la main et signer un doublé. Mais l'erreur du départ couplée à un rythme inférieur sur les longs relais ont offert la victoire à Bottas. 

"Il est toujours difficile de juger la vraie performance le vendredi", a déclaré Mattia Binotto, directeur de Ferrari, en réponse à une question de Motorsport.com sur les hauts et les bas de ce week-end. "Parce que nous sommes peut-être sur des programmes différents, je ne sais pas ce qu'ils faisaient. Mais, en nous focalisant sur nous, nous avons eu quelques problèmes sur la voiture vendredi, une assez grande dégradation, et nous avons travaillé sur les réglages pour les qualifs et la course."

"Nous avons abandonné l'aileron arrière [du vendredi] pour les qualifs et la course, ce qui a aidé l'équilibre à l'avant, et les [pilotes ont dit] que la voiture était meilleure. Nous avons le bon rythme en qualifications mais pas en course. Nous avons de la dégradation, au moins plus forte que nos rivaux."

Avec Scott Mitchell et Ben Anderson 

Article suivant
La F1 conservera les week-ends de Grand Prix sur 3 jours

Article précédent

La F1 conservera les week-ends de Grand Prix sur 3 jours

Article suivant

Sainz : Leclerc a "baissé les bras" face à la vitesse de McLaren

Sainz : Leclerc a "baissé les bras" face à la vitesse de McLaren
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Scuderia Ferrari
Auteur Fabien Gaillard