Vettel : "Ferrari a tiré beaucoup de leçons de 2016"

Alors que Ferrari réalise des essais hivernaux prometteurs, Sebastian Vettel estime que la réorganisation opérée par la Scuderia l'année dernière est en train de porter ses fruits.

En juillet 2016, le départ du directeur technique James Allison – désormais chez Mercedes – a été le point visible des grandes manœuvres lancées à Maranello. Alors que Ferrari a vécu une saison dernière décevante, une grosse réorganisation interne a eu lieu, avec la formation de groupes de travail, privilégiée au recrutement d'un grand nom.

Pour Sebastian Vettel, tous ces changements ont payé pour préparer 2017 et mettre en piste une SF70H qui semble bien née et prometteuse.

"Je pense que nous sommes mieux préparés que l'année dernière, nous avons fait plus de tours", a expliqué le quadruple Champion du monde jeudi à Barcelone, alors qu'il ne pilotera plus sa nouvelle monoplace avant Melbourne. "Globalement, l'équipe est dans une meilleure forme. Je crois que nous avons appris de l'année dernière, et je pense que c'était l'année la plus importante pour nous."

"Même si, en regardant les résultats, on dit que ce n'était pas un succès, je pense que ce qui s'est passé en coulisses était vraiment, vraiment important pour faire un pas en avant, et j'espère que nous l'avons fait. Mais je ne crois pas que nous en aurons la preuve ni une véritable idée avant Melbourne ou les premières courses."

Invité à préciser ce qui avait réellement permis à Ferrari de franchir un cap, Vettel a évoqué de nombreux domaines dans lesquels il a pu percevoir les progrès.

"Je pense que, l'année dernière, nous avons tiré beaucoup de leçons, sur toute l'organisation, toute l'équipe qui a mûri. Je pense que c'était l'année la plus importante. Évidemment, 2015 était une grande année pour mes débuts, pour la nouvelle mission de l'équipe afin de gagner à nouveau. 2016 a marqué un recul en termes de résultats, mais je crois que ce fut un énorme pas en avant en matière d'organisation."

"Je pense que tout se construit et, étape par étape, nous devons être patients, mais l'équipe commence à bien travailler, et nous verrons les résultats. Quand, je ne sais pas. Mais bien sûr, il est clair que nous sommes ici pour y parvenir."

Le podium à Melbourne ?

Refusant tout emballement malgré deux semaines d'essais qui se sont très bien déroulées à Barcelone, le pilote allemand refuse une nouvelle fois l'étiquette de favori que veulent lui coller Mercedes et Lewis Hamilton.

"Je pense que si nous pouvions nous battre pour le podium à Melbourne, ce serait excellent", souligne-t-il. "Mais c'est encore loin. Ce n'est bien sûr pas si loin que ça dans le temps, mais nous avons encore beaucoup à apprendre, beaucoup à faire. Je pense que nous commençons à grandir tous ensemble."

"Ce n'est pas une surprise, si vous gagnez trois titres mondiaux consécutivement, il est clair que vous êtes favoris, changement de règlement ou pas", ajoute-t-il au sujet de Mercedes. "Je pense qu'ils ont de bonnes personnes et une belle équipe de travail, c'est l'équipe à battre."

"Pour le moment, peu importe si nous sommes les plus rapides ici, il n'y a pas de points à gagner pour ça. Je pense que tout le monde regarde la feuille des temps, et à la fin de la journée c'est bien sûr important d'être quelque part en haut, mais il n'y a rien à gagner."

"Notre objectif est évidemment de faire tout notre programme, tout ce que l'on a à faire. Nous sommes un petit peu en retard, mais nous faisons des progrès, la voiture a du sens, les chiffres ont du sens. Nous verrons où nous pouvons nous retrouver."

Veste souple Scuderia Ferrari 2016
Veste souple Scuderia Ferrari, sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags maranello, scuderia