Vettel : "Ça fait six ans que c'était un circuit Mercedes"

partages
commentaires
Vettel :
Par : Basile Davoine
14 avr. 2018 à 07:44

Auteur de la pole position à Shanghai, le pilote Ferrari vise la victoire sur un tracé où une Mercedes était toujours partie en tête depuis 2012 !

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari, signe des autographes
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari

Sebastian Vettel est décidément sur un petit nuage en ce début de saison 2018 ! Déjà vainqueur des deux premiers Grands Prix de l'année, le quadruple Champion du monde a décroché à Shanghai sa deuxième pole position consécutive, la 52e de sa carrière en Formule 1. 

À la surprise générale, ce n'est pas face aux Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas que le pilote Ferrari a dû lutter le plus, mais face à son propre coéquipier. Brillant depuis le début du week-end, Kimi Räikkönen semblait plus que jamais en route pour signer la pole, avec un tour établissant le record de la piste dès sa première tentative en Q3. Et puis, Vettel a surgi ! 

C'est finalement pour 87 petits millièmes de seconde que l'Allemand a eu le dernier mot, donnant tout dans le dernier secteur alors qu'on le pensait battu. 

"Je suis content du tour entier, pas juste du dernier secteur !" assure pourtant le leader du championnat. "La voiture était vraiment géniale, je suis ravi. Je sais que j'ai commis des erreurs dans le premier tour, j'ai perdu l'arrière. J'étais un peu déçu mais je savais qu'avec un tour propre, je pouvais attaquer. Au virage 14, je sentais la foule qui était folle !"

Comme à Bahreïn, voici donc Ferrari en position de force après avoir verrouillé la première ligne de la grille de départ. La Scuderia dispose également de ce qui semble être la meilleure option stratégique, puisque les deux pilotes s'élanceront avec les pneus tendres. Il en sera de même pour Hamilton et Bottas chez Mercedes, ce qui promet donc un combat à armes égales. 

Comment se déroulera l'envol avec les deux monoplaces rouges côte-à-côte ? "Nous le saurons demain ! On dirait qu'il y a plus de gomme du côté de Kimi, donc il faudra que je prenne un bon départ !" prévient un Vettel espiègle. 

Il n'empêche que sa performance, tout comme celle de son voisin de garage, a relégué les Flèches d'Argent en deuxième ligne avec un écart inattendu qui culmine à cinq dixièmes en Q3. On est bien loin des craintes qui avaient été jetées par l'impressionnante performance de Hamilton à Melbourne lors de son extraordinaire tour qualif. 

"Ce n'est pas une mauvaise nouvelle ! Cela montre que la voiture a du potentiel, et si nous parvenons à le libérer, tout se passe bien", se réjouit Vettel. "Quand on trouve les réglages parfaits, où qu'on soit dans le peloton, les performances sont meilleures. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui ; je ne sais pas ce qui est arrivé aux autres. Ça fait six ans que c'était un circuit Mercedes, c'est bien de mettre un terme à leur série. Après ça, je m'attends à une course serrée."

Prochain article Formule 1
Verstappen à sa place, Ricciardo miraculé, Red Bull secoué

Article précédent

Verstappen à sa place, Ricciardo miraculé, Red Bull secoué

Article suivant

Sèchement battu par Ferrari, Mercedes a "de quoi réfléchir"

Sèchement battu par Ferrari, Mercedes a "de quoi réfléchir"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Catégorie Qualifications
Lieu Shanghai International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions