Troisième à Monza, Vettel promet une "très bonne fin de saison"

Contraint de se contenter de la troisième marche du podium, Sebastian Vettel n'est plus leader du championnat, mais croit encore totalement en les chances de Ferrari pour le titre mondial.

Troisième à Monza, Vettel promet une "très bonne fin de saison"
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari, arrive dans le paddock
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Marc Gene, Ferrari et Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Le casque de Sebastian Vettel, Ferrari
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, passe Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, dans la Parabolique
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10, Lance Stroll, Williams FW40, au départ
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H

Le soutien sans faille des Tifosi n'aura pas suffi. Après des qualifications compliquées sous la pluie, Sebastian Vettel et Ferrari savaient qu'il serait très difficile de tenir tête à Mercedes à Monza. Tandis que les Flèches d'Argent se sont rapidement envolées vers le doublé, il a donc fallu limiter la casse dans l'optique du championnat. Un championnat dont le pilote allemand perd les commandes au profit de Lewis Hamilton, mais pour lequel il a largement sauvé les meubles en terminant sur le podium. 

Le quadruple Champion du monde a fait le travail en se débarrassant dès le début de course de son coéquipier Kimi Räikkönen, puis en prenant rapidement le dessus sur les trouble-fêtes de la veille, Lance Stroll et Esteban Ocon. Une fois cette affaire entendue, l'écart a continué à se creuser irrémédiablement avec des Mercedes intouchables, jusqu'à devoir regarder plutôt derrière quand Daniel Ricciardo s'est profilé comme une menace inattendue. 

Le désormais ex-leader du championnat, qui n'a pas manqué sur le podium de saluer "le meilleur public du monde" qui n'avait d'yeux que pour lui, a conscience d'avoir limité la casse avant le prochain rendez-vous à Singapour. 

"C'était divertissant", raconte-t-il. "Mon départ n'a pas été très bon, j'ai eu beaucoup de patinage. Cela m'a pris du temps pour faire confiance à la voiture. Nous avons progressé ensuite, mais nous étions trop loin à ce moment-là. Nous n'avions pas le rythme des deux pilotes de tête. Même si cette course a été difficile, je sais que notre voiture est très bonne et que notre fin de saison va l'être."

Ferrari a désormais une dizaine de jours de travail avant de rejoindre Singapour, un tracé sur lequel tout le monde s'attend à voir la SF70H en mesure de jouer la victoire. Encore faudra-t-il le confirmer en piste !

"Je suis encore submergé par la cérémonie du podium", poursuit Vettel. "Je pense que la puissance des fans est incroyable, ils sont si nombreux pour Ferrari. C'était une journée difficile avec un départ difficile, je n'ai pas réussi à suivre Kimi et Valtteri donc j'ai dû attendre pour progresser. Je n'avais pas le rythme pour rattraper les Mercedes. En fin de course, j'étais en difficulté, car je suis sorti au premier virage et je crois que j'ai cassé quelque chose sur ma voiture. Dans l'ensemble, on pourrait dire que c'est une mauvaise journée, mais je sais que l'équipe est sur la bonne voie, et il y a beaucoup de choses qui vont s'améliorer. Dans l'ensemble, c'est génial de voir où nous nous trouvons. Je ne suis pas inquiet. Le week-end a été difficile dans l'ensemble, mais nous avons les bonnes personnes derrière nous."

"Monza est spécifique. La confiance dans la voiture peut faire une grande différence. Je ne dirai pas que je ne fais pas confiance à ma voiture, mais il y a eu des hauts et des bas ce week-end. Il y avait des choses que nous voulions essayer, mais nous n'en avons pas eu l'occasion. Le rythme pur des Mercedes avait l'air très bon. Je ne pense pas que le second relais soit représentatif, nous étions tout seuls, ils avaient un rythme de croisière à l'avant, sans pression de derrière. Vu la journée d'hier et notre position de départ, c'est un résultat optimal."

"Il nous manquait probablement une demi-seconde au tour aujourd'hui, mais Monza est un endroit spécifique. Si on n'a pas la confiance, cela fait une grande différence. Je savais que la course allait être difficile, et ce n'est pas agréable de les voir gagner. Nous avons tout donné et c'est le plus important. Le soutien a été incroyable. Demain, les gens vont venir au bureau plus motivés que jamais. C'est un voyage, et nous allons voir où il va nous mener. Nous sommes loin d'être satisfaits, malgré une bonne saison jusqu'à présent. Il faut que Ferrari soit à l'avant. Ils nous ont donné du fil à retordre, mais nous verrons. C'est un long voyage. Je reste plein d'adrénaline depuis le podium ! Vous pouvez demander n'importe quoi, vous allez forcément avoir une réponse positive !"

partages
commentaires
Daniel Ricciardo élu "Pilote du Jour" du GP d'Italie 2017

Article précédent

Daniel Ricciardo élu "Pilote du Jour" du GP d'Italie 2017

Article suivant

Hamilton : "Le moteur Mercedes est assurément meilleur que le Ferrari"

Hamilton : "Le moteur Mercedes est assurément meilleur que le Ferrari"
Charger les commentaires
Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie Prime

Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie

Le Grand Prix de Hongrie 2021 est une course très spéciale qui, sans nul doute, rejoint la liste des plus beaux GP de l'Histoire de la Formule 1. L'événement s'est divisé en trois intrigues, et toutes plongent leurs racines dans le spectaculaire carambolage du premier tour.

Formule 1
4 août 2021
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Formule 1
3 août 2021
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021