Vettel : La FIA "n'a pas été très professionnelle" avec ma pénalité

Sebastian Vettel estime que la FIA n'a pas été "très professionnelle" dans sa gestion de la pénalité qui lui a été infligée lors du Grand Prix d'Émilie-Romagne.

Vettel : La FIA "n'a pas été très professionnelle" avec ma pénalité

Sebastian Vettel a dû subir une pénalité de 10 secondes en raison d'une infraction commise par son écurie sur la grille de départ, celle-ci n'ayant pas monté, comme le règlement l'exige, ses pneus alors que le signal des cinq minutes avant le départ avait été donné. L'Allemand avait en effet été victime de problèmes de freins qui ont nécessité une intervention de la part de ses mécaniciens et un remplacement en urgence des tambours à l'arrière, ce qui l'a en sus obligé à partir des stands.

L'infraction constatée sur la grille n'a pourtant donné lieu à une pénalité qu'au 22e tour de la course, dans un moment où cela a surtout réduit à néant les chances de l'Allemand de mieux figurer.

Lire aussi :

Si Vettel a dû abandonner dans l'avant-dernier tour de l'épreuve, il s'est tout de même montré frustré par la manière dont la situation a été gérée par la direction de course. "Évidemment, les gars ont tout essayé sur la grille et je pense qu'ils ont très bien fait, ils étaient vraiment alertes", a déclaré Vettel à propos de ses problèmes d'avant course.

"Je pense que nous aurions pu avoir une meilleure course si la FIA était plus alerte parce que je pense que nous avons enfreint une règle, je suppose, c'est pourquoi nous avons eu une pénalité, mais ils ne se sont pas inquiétés jusqu'à ce que la course soit bien avancée, donc à ce moment-là, la pénalité nous a coûté beaucoup plus qu'elle ne l'aurait fait plus tôt dans la course. Ce n'est pas très professionnel."

Pourtant, le directeur de course de la FIA, Michael Masi, a estimé que le temps pris par les commissaires pour rendre la décision n'était pas particulièrement inhabituel. "Je ne sais pas si cela a pris plus de temps qu'il ne fallait. Le délégué technique l'a évidemment signalé."

"Une fois que cela a été signalé par le délégué technique, étant donné que le rapport papier qu'il présente apparaît ensuite dans le système de gestion des documents, c'est à ce moment-là que les commissaires ont examiné le règlement, confirmé les preuves et déterminé quelle était la pénalité."

Le problème qui a touché Vettel s'est également déclaré sur la voiture de Lance Stroll. Otmar Szafnauer, le directeur d'Aston Martin, a ainsi déclaré après la course : "Ce qui s'est passé, c'est que nous avons fait surchauffer les freins arrière et les tours de mise en grille n'ont pas été faits au rythme normal dont nous avons l'habitude, donc nous n'avons pas eu le flux d'air [suffisant]. Mais malgré cela, nous en sommes conscients et les réglages étaient tels qu'ils n'auraient pas dû prendre feu, mais malheureusement ça a été le cas. Nous les avons donc fait surchauffer mais nous ne savons pas pourquoi ni comment."

Avec Pablo Elizalde et Adam Cooper

partages
commentaires
Latifi ne savait même pas qu'il avait accroché Mazepin
Article précédent

Latifi ne savait même pas qu'il avait accroché Mazepin

Article suivant

Ricciardo a "ravalé sa fierté" en laissant passer Norris

Ricciardo a "ravalé sa fierté" en laissant passer Norris
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021