Vettel : "Prouver que les derniers GP ne sont pas représentatifs"

partages
commentaires
Vettel :
Par : Benjamin Vinel
11 oct. 2018 à 12:39

Sebastian Vettel et Ferrari connaissent des temps difficiles, mais le quadruple Champion du monde est loin de se décourager. Selon lui, le meilleur reste à venir.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari, sort de sa voiture dans le parc fermé
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H.
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, arrive sur la grille
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H

Cette année 2018 ne prend décidément pas la tournure à laquelle s'attendaient Sebastian Vettel et Ferrari. À la mi-juillet, après dix des 21 rendez-vous de la saison, l'Allemand était en tête du classement général ; sept courses plus tard, il accuse un déficit non négligeable de 67 points sur Lewis Hamilton après une série d'erreurs dont son équipe et lui se sont rendu coupables.

Le Grand Prix du Japon, dernière manche en date, symbolise parfaitement cette dégringolade, avec une bévue stratégique de Ferrari et une sortie de piste pour Vettel en qualifications, puis un accrochage avec Max Verstappen pour chacune des SF71H en course.

Lire aussi :

La Scuderia semble même avoir perdu du terrain en performance pure, incapable de menacer Mercedes pour la pole position à Sotchi comme à Suzuka, mais son fer de lance reste néanmoins optimiste.

"Je pense que nous avons un grand potentiel dans cette équipe", déclarait Vettel juste après le Grand Prix du Japon. "Bien sûr, les dernières semaines ont été dures pour nous dans l'ensemble, et nous pourrions être mieux placés. Nous ne le sommes pas. Il y a une raison à ça."

"Mais nous sommes tournés vers l'avant, et même si les dernières semaines ont été difficiles, un état d'esprit incroyablement puissant, fort et positif demeure au sein de l'équipe. Je pense que ces qualités ont toujours rendu cette équipe très solide, et elle le restera lors de la prochaine course et à l'avenir. Nous avons encore un grand potentiel à libérer et devons travailler et creuser davantage. Mais pour l'instant, évidemment, nous voulons prouver que les derniers Grands Prix ne sont pas représentatifs de ce dont nous sommes capables."

En qualifications au Japon, Ferrari est la seule équipe à avoir tenté de prendre la piste en pneus intermédiaires en Q3, un pari qui n'a pas porté ses fruits car il n'avait simplement pas suffisamment plu.

"Nous avons discuté en interne de ce qui s'est passé et nous n'étions pas satisfaits des résultats", a ajouté Vettel. "Ce que nous avons fait n'a clairement pas fonctionné, donc nous avons passé en revue ce que nous aurions pu mieux faire et je suis sûr que la semaine prochaine, dans le calme, nous le passerons en revue de nouveau."

"Mais cela ne sert pas à grand-chose de le faire pendant une ou deux semaines, concernant les qualifications et le timing. S'il pleut comme ça, c'est un peu un pari, mais si nous arrivons à faire la moitié du tour en intermédiaires puis l'autre moitié sous une forte pluie, alors nous avons l'air de génies et tous les autres ont l'air idiots. C'est toujours une décision difficile, mais il est clair que c'est quelque chose que nous aurions dû mieux faire."

Räikkönen : "Mettre les choses en ordre"

Quant à un Kimi Räikkönen toujours pragmatique, il ne cache pas que Ferrari a quelques problèmes à régler pour retrouver la plus haute marche du podium d'ici la fin de la saison, à commencer par le Grand Prix des États-Unis, dans une semaine.

"Bien sûr, nous devons passer les choses en revue, et je pense que ça a été un week-end difficile dans l'ensemble", indique le Finlandais. "Nous avons progressé au fil du week-end, c'était de mieux en mieux. Si l'on regarde le résultat pur, ce n'est pas ce que nous voulions, mais c'est parfois ainsi. Nous irons à la prochaine course, chercherons le positif et espérerons être au rendez-vous et plus satisfaits. Nous devons mettre les choses en ordre et faire un week-end plus propre, espérons-le."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Article suivant
Le barème de points F1 ne changera pas en 2019

Article précédent

Le barème de points F1 ne changera pas en 2019

Article suivant

Vidéo - Cette semaine dans l'Histoire du sport auto

Vidéo - Cette semaine dans l'Histoire du sport auto
Charger les commentaires