Quand Vettel, Hamilton et Verstappen notent leur début de saison

Après la victoire de Lewis Hamilton au Grand Prix de Hongrie devant Max Verstappen et Sebastian Vettel, il a été demandé aux trois hommes d'évaluer leur première moitié de saison. Rappelons que Hamilton est en tête du championnat (250 points), tandis que Verstappen est troisième (181 points) et Vettel quatrième (156 points).

Quand Vettel, Hamilton et Verstappen notent leur début de saison
Charger le lecteur audio

Maintenant que la trêve estivale a commencé et que la première partie de la saison est terminée, pourriez-vous évaluer vos performances de 1 à 10 et expliquer brièvement pourquoi vous vous donnez cette note ?

Sebastian Vettel : 5. Je ne suis pas content de la première moitié de la saison. Je crois que nous avons vraiment peiné à prendre la voiture en main sur certains circuits. Cela dit, nous avons tenté beaucoup de choses. C'est clair que nous voulions en tirer davantage, on en recherche toujours davantage, mais je pense pouvoir faire du meilleur travail en seconde moitié de saison. Et mon numéro, c'est le 5, donc disons 5.

Lewis Hamilton : C'est pour la première moitié de la saison, c'est ça ? Je dirais 8,9 ou 8,8.

Vettel : Monte à 10, mec. Vas-y, pourquoi pas ?

Hamilton : Sans la dernière course en date [à Hockenheim, ndlr], ce serait un petit peu plus élevé. Je pense que c'est bien de toujours se noter un peu plus bas afin d'avoir davantage de choses sur lesquelles travailler. Bien sûr, c'est le meilleur début de saison que notre équipe ait connu, et je crois que c'est également l'une de mes meilleures campagnes, mais il y a des domaines où nous pouvons continuer à travailler. C'est ce qui est génial dans ce sport : peu importe combien d'années et de jours on passe à faire la course, il y a toujours des domaines où l'on peut progresser. On va voir si nous pouvons faire passer ma note au-dessus de 9, voire 10 en seconde moitié de saison.

Max Verstappen : Je ne me donne pas de note chiffrée.

Vettel : Qu'est-ce que tu fais à la place ? Des lettres ? Ou…

Verstappen : Non, je déteste mettre un chiffre là-dessus parce que ça me rappelle l'école – c'était il n'y a pas si longtemps ! Je suis toujours très critique et je pense que ça peut toujours être mieux. Je ne suis jamais satisfait. Je pense que ça a été très positif et j'ai eu des bons résultats mais il y a toujours des choses sur lesquelles travailler.

Vettel : Un chiffre, mec !

Verstappen : Non.

Vettel : Mais on l'a fait, nous.

Verstappen : Ouais, je sais, mais… Je ne sais pas, je trouve ça… D'abord, je ne peux pas me noter ainsi.

Vettel : Pourquoi pas ? Tu as fait du bon travail, mec.

Verstappen : Je sais, mais… Je ne sais pas, je trouve ça un peu bizarre de dire 8 ou…

Lire aussi :

Max Verstappen, Red Bull Racing, deuxième, parle avec Sebastian Vettel, Ferrari, troisième, sur le podium

Lewis, quelle note donneriez-vous à Max ?

Hamilton : Je ne me souviens pas de toutes les courses que tu as faites, à part les trois ou quatre dernières. On peut dire que sur les dernières en date, il est proche de 10, mais je ne me rappelle pas comment ça s'est passé avant.

Verstappen : J'ai fait beaucoup de quatrièmes places – une troisième puis trois fois quatrième. Cinquième, troisième… trop de troisièmes et de quatrièmes places.

Hamilton : C'est plus facile de se noter soi-même car on se souvient souvent des erreurs que l'on a commises, des moments où l'on a été performant et de ceux où l'on n'était pas au niveau. Il sait s'il était performant ou non. Je pense qu'aujourd'hui [au Grand Prix de Hongrie] il a piloté de manière exceptionnelle, comme lors des trois ou quatre dernières courses, et si ça continue, il va continuer de s'approcher d'un 10/10.

Verstappen : Personne n'est parfait. Non, ce n'est jamais parfait…

Hamilton : C'est une note qui paraît impossible à atteindre.

Verstappen : 9,9 ?

Hamilton : C'est dur d'atteindre ça.

Lire aussi :

Max Verstappen, Red Bull Racing, franchit la ligne d'arrivée

partages
commentaires
Gasly remplacé par Albon chez Red Bull !
Article précédent

Gasly remplacé par Albon chez Red Bull !

Article suivant

Albon, d'une carrière dans l'impasse à Red Bull en 18 mois

Albon, d'une carrière dans l'impasse à Red Bull en 18 mois
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021