Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
10 jours

Vettel ne pouvait pas aller chercher les Mercedes

partages
commentaires
Vettel ne pouvait pas aller chercher les Mercedes
Par :
13 avr. 2019 à 08:10

S'il admet que son chrono aurait pu être meilleur en qualifications, Sebastian Vettel est cependant convaincu qu'il était impossible pour Ferrari de devancer les Mercedes dans l'exercice du tour rapide à Shanghai.

Le poleman Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, le second Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, et le troisième Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari SF90, retournant à son garage
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari SF90

Alors que la hiérarchie peinait à se dessiner lors des essais libres, malgré un Valtteri Bottas qui avait annoncé la couleur chez Mercedes, Ferrari a finalement vu l'écurie allemande reprendre l'avantage à Shanghai. C'est au moins le cas en qualifications, à la veille d'une course qui s'annonce exigeante et encore indécise. 

Lui aussi à l'aise depuis le début du week-end, Sebastian Vettel n'a pas commis la moindre erreur mais n'a pu que constater l'écart difficile à combler sur un tour avec les Flèches d'Argent. Le résultat aurait même pu être plus dur à avaler en raison d'une gestion étonnante du trafic dans la préparation du dernier run, et ce chez de nombreux concurrents. "La marge était faible, l'équipe m'a dit que je n'avais que dix secondes, donc je me suis dépêché pour être certain de franchir la ligne", confirme Vettel.

Voir aussi :

Au terme de cette ultime tentative, qui lui a assuré la troisième place sur la grille de départ, le quadruple Champion du monde accuse un débours de trois dixièmes sur la pole position de Bottas. Et selon lui, si cet écart aurait pu être moindre, rien n'aurait suffi pour aller battre Mercedes.

"Malheureusement, on dirait que dès la Q1, ils ont mieux commencé", résume Vettel. "Je pense qu'on a fait une bonne séance et qu'on en avait peut-être un petit peu plus, mais j'ai réussi ma dernière tentative. Il y en avait un peu plus à trouver mais pas assez pour les battre."

Avant le début du week-end, Mercedes avait énormément mis en lumière l'avantage pris par Ferrari en ligne droite. C'est un fait, la SF90 a démontré que c'était le cas, mais la vitesse de pointe ne fait pas tout et n'a pas pour autant rendu la monoplace de Maranello invincible. Car la Mercedes a elle aussi ses atouts.

"Ils sont diablement rapides dans les virages", rappelle Vettel. "Quand on s'approche, on a un avantage dans les lignes droites, donc peut-être que l'on pourra faire quelque chose avec ça, mais la course est longue. Ce devrait être une bonne journée demain."

"Nous avons une bonne base sur laquelle travailler. Nous avons très bien débuté à Barcelone [lors des essais hivernaux], c'était vraiment bien, vraiment costaud. Depuis, je crois que nous avons eu un peu de mal à répéter ça. Lors des deux derniers Grands Prix, nous avons rencontré des problèmes ici et là, donc nous ne sommes pas satisfaits et il faut essayer de contourner les problèmes, de régler la voiture différemment."

"Je pense que l'on en obtient de plus en plus, en comprenant certaines choses liées à différents circuits. Mais comme je l'ai dit, la voiture est forte, donc c'est à nous d'en extraire la performance."

Article suivant
Leclerc : "J'ai fait une erreur dans le dernier tour"

Article précédent

Leclerc : "J'ai fait une erreur dans le dernier tour"

Article suivant

Furieux, Verstappen s'en prend à Vettel et aux Renault

Furieux, Verstappen s'en prend à Vettel et aux Renault
Charger les commentaires