Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Impuissant à Bakou, Vettel attend une réaction à Barcelone

partages
commentaires
Impuissant à Bakou, Vettel attend une réaction à Barcelone
Par :
28 avr. 2019 à 14:39

Troisième en Azerbaïdjan derrière un nouveau doublé des Mercedes, Sebastian Vettel espère que Ferrari sera en mesure de commencer à inverser la tendance à partir du prochain rendez-vous à Barcelone.

Sebastian Vettel, Ferrari SF90, après les qualifications
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari, après les qualifications
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari, et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, après les qualifications
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari SF90

Face au rythme des Mercedes, Sebastian Vettel n'a rien pu faire ce dimanche à Bakou. Alors qu'il se pensait en mesure d'être très proche sur un tour hier, l'Allemand a en revanche constaté ce qu'il manque encore à la Scuderia pour tenir tête aux Flèches d'Argent sur la durée d'un Grand Prix. 

Sur un tracé compliqué, c'est dans le premier relais avec les pneus tendres que l'écart s'est creusé, Vettel accusant trop vite une dizaine de secondes de retard sur le leader Valtteri Bottas. Ensuite, les choses se sont améliorées et, à la faveur de la stratégie décalée d'un Charles Leclerc éphémère leader, le pilote allemand a pu se rapprocher des Mercedes. Toutefois insuffisant pour espérer faire mieux qu'une troisième place, comme à Shanghai il y a deux semaines. 

Voir aussi :

"Le premier relais était très mauvais, j'avais beaucoup de mal à faire fonctionner les pneus", déplore Vettel. "Ils étaient trop froids, ça les a endommagés et une fois qu'ils étaient en température, ils étaient abîmés. Je n'avais pas de bonnes sensations avec la voiture."

"Par contre, aucun problème avec les pneus mediums. Nous avons pu mettre un peu de pression tout en gardant un œil sur Max derrière, mais au final, nous avions assez de rythme en mediums pour le maintenir derrière. Bien joué à Charles, qui a pris le meilleur tour aux Mercedes. À ce stade, il nous faut juste maximiser ce que nous avons."

Tandis que Mercedes enfile les doublés comme des perles, le bilan comptable se corse pour Ferrari avant le retour en Europe. La SF90 va retrouver dans quinze jours une piste où elle avait brillé lors des essais hivernaux, mais une importante quantité de travail sera nécessaire pour renverser la situation. Vettel en a pleinement conscience. 

"Sur les quatre dernières courses, en moyenne, nous n'y étions pas, donc nous ne sommes pas les favoris pour Barcelone", prévient-il. "Mais l'équipe est dans un bon état d'esprit. Nous avons des évolutions qui arrivent. Nous devons les pourchasser [Mercedes], et espérer notre premier week-end sans accroc. Les rattraper est crucial pour retourner la situation."

Article suivant
Sous la pression de Hamilton, Bottas avait "la situation sous contrôle"

Article précédent

Sous la pression de Hamilton, Bottas avait "la situation sous contrôle"

Article suivant

Leclerc : "J’aurais aimé m’arrêter avant de me faire doubler"

Leclerc : "J’aurais aimé m’arrêter avant de me faire doubler"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Catégorie Course
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine