Vettel - J'ai du mal à imaginer Red Bull s'en aller

L'Allemand admet qu'il s'agirait d'un "choc énorme" si son ancienne équipe se retirait de la Formule 1 à l'issue de la saison.

S’il est aujourd’hui pleinement épanoui chez Ferrari, Sebastian Vettel ne peut pas rester silencieux quant à la situation de Red Bull. Pur produit de la filière autrichienne, dont il a été des plus grands succès avec quatre titre mondiaux à la clé entre 2010 et 2013, l’Allemand reste perplexe face aux menaces de retrait des deux équipes par lesquelles il est passé durant sa carrière, Toro Rosso et Red Bull Racing. 

L’avenir de Red Bull en Formule 1 est menacé par l’absence de tout accord pour une fourniture moteur à ce jour, puisque le divorce est consommé avec Renault et que les discussions avec Ferrari n’ont pas été fructueuse jusqu’à présent. 

"Ce serait un choc énorme", concède Vettel quant à un éventuel retrait de son ancien team. "Je crois que Red Bull fait partie de la Formule 1 depuis dix ans et l’a toujours soutenue depuis. Bien sûr, j’ai des liens forts avec Red Bull et je connais l’équipe sur le bout des doigts. C’est pourquoi j’ai du mal à les imaginer se retirer. J’espère qu’ils resteront."

L'accord Ferrari/Red Bull ? Pas simple...

Parmi les points d’achoppement dans les discussions entre Red Bull et Ferrari, figure l’exigence de l’écurie de Milton Keynes de disposer des mêmes spécifications moteur que la Scuderia en 2016. Jusqu’à présent, le Cheval Cabré n’aurait proposé que des versions 2015. Sur le sujet, Vettel marche évidemment sur des oeufs… 

"Je ne suis pas celui qui prend les décisions. Je pense que ce n’est pas une décision facile, et pour être honnête, je suis heureux de ne pas avoir à la prendre. Je suis à l’aise dans mon rôle, celui de piloter uniquement !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari , Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags avenir, moteur, red bull, retrait, saison 2016