Vettel - Je n'aurais pas aimé être dans la situation de Rosberg!

Le pilote Ferrari a conclu sa saison 2016 par un podium, en dépit du fait de s'être élancé derrière les Red Bull sur la grille de départ.

Chaussé de pneus supertendres en fin de course quand les deux Mercedes qui le devançaient disposaient des gommes tendres, Sebastian Vettel était sans doute le Messie attendu par de nombreux fans de Lewis Hamilton.

Le poleman et vainqueur de la course a en effet tenté par tous les moyens d’adopter un train de sénateur dans le dernier tiers de course pour permettre aux pilotes distancés de reprendre le contact avec Rosberg et de s’intercaler entre les Mercedes avant la ligne d’arrivée. Hamilton fut proche de permettre un tel scénario, mais Vettel a finalement bouclé la ligne d'arrivée à 0”4 de Rosberg.

Vettel s'est retrouvé dans la zone d’activation du DRS, logé dans les échappements de Rosberg, mais n’a finalement jamais été en mesure de porter une attaque pour le gain de la seconde position. Le resserrement de la hiérarchie en fin de course lui a en tous les cas permis de reprendre la troisième place à un Verstappen évoluant sur des gommes très usées, et de signer son premier podium en sept courses.

"C'était dur dans les derniers tours, je n'aurais pas aimé être à sa place!", s’amuse Vettel, en référence à la situation délicate dans laquelle se trouvait un Rosberg sous la pression de l’enjeu. "J'essayais de me rapprocher de lui pour le rattraper et le dépasser, voire même les dépasser tous les deux, mais ça n'a pas fonctionné".

Avec son podium, Vettel s’assure la quatrième place du championnat des pilotes 2016, devant un Max Verstappen ayant disputé les quatre premières manches de la saison avec l’équipe Toro Rosso.

"La course n'a pas très bien commencé, mais une fois que j'ai eu de l'air propre, j'ai pu libérer le plein potentiel de la voiture. C'est comme ça, nous sommes face à de très grands concurrents. C'est bien de finir sur une bonne note et nous allons tenter de continuer comme ça", conclut-il, conscient toutefois que cette arrivée sur les talons de Mercedes n’a été due qu’au fait que les flèches d’argent ont évolué bien loin du rythme qui était le leur.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Sous-évènement Course
Circuit Yas Marina Circuit
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Réactions
Tags podium, réactions