Vettel - "Je sais ce que je fais" en 2015

Sur le départ de chez Red Bull Racing, pour qui il dispute ses deux derniers GP au Brésil et à Abu Dhabi, Sebastian Vettel n'a cependant pas encore annoncé son point de chute officiellement, pas plus qu'une équipe hôte ne l'a fait

Sur le départ de chez Red Bull Racing, pour qui il dispute ses deux derniers GP au Brésil et à Abu Dhabi, Sebastian Vettel n'a cependant pas encore annoncé son point de chute officiellement, pas plus qu'une équipe hôte ne l'a fait.

Disposant vraisemblablement de trois pilotes sous contrat pour la saison 2015 (Alonso, Räikkönen et Vettel), la Scuderia ne souhaitait pas mettre fin elle-même à l'accord avec le pilote espagnol afin de ne pas devoir s'acquitter d'un onéreux rachat de contrat, estimé à plusieurs dizaines de millions d'euros. En espérant voir Alonso lui-même dénoncer son engagement le liant au team de Maranello, le team au Cheval Cabré défend avant tout ses intérêts mais place de nombreux autres acteurs dans l'embarras, tant le marché des transferts est lié à l'avenir encore inconnu de Fernando Alonso. Quand à Alonso, il n'a de cesse d'affirmer mystérieusement qu'il "fera ce qui est le meilleur pour Ferrari".

Annoncé chez Ferrari par les indiscrétions de paddock, Vettel aimerait cependant clairement pouvoir faire sa grande annonce, mais demeure bloqué par la situation contractuelle de Fernando Alonso, dont le départ de chez Ferrari n'a pas encore été non plus confirmé. Une petite frustration pour le Quadruple Champion du Monde, à qui l'on vole la vedette d'un transfert qui devrait être la grande nouvelle de l'année.

"Pas de nouvelles à ce sujet", lâche-t-il ainsi à Sao Paolo, en avant GP. "J'espère bientôt. J'espérais que 'bientôt' soit il y a deux semaines déjà, ou il y a un mois, donc j'espère toujours"!

Quoi qu'il en soit, Vettel n'a aucune inquiétude : sa situation personnelle est réglée, à défaut d'être rendue publique.

"Je sais ce que je fais, donc c'est clair. J'espère bien entendu que je serai en mesure de bientôt l'annoncer, mais le principal est que je sais ce qui se passe".

De nouvelles opportunités sportives?

Mais seule une poignée d'intéressés sait réellement ce qui se trame en coulisses et pourquoi de nombreuses décisions prennent tant de temps à être officialisées, quand même bien elles seraient prises.

"De l'extérieur, il est vrai que la situation n'est pas si claire, et que Mercedes est probablement l'équipe qui domine actuellement; et tout le monde pense qu'ils domineront l'an prochain", juge Fernando Alonso.

"On pensait la même chose concernant Red Bull l'an dernier : ils avaient remporté le championnat, les neuf dernières courses, et cette année, il ne faisaient que 5 tours en essais hivernaux. On ne sait jamais à quel point les choses peuvent changer. Il faut étudier le projet, voir quelles sont les meilleures projections, et suivre une direction".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Sebastian Vettel
Équipes Red Bull Racing , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités