Vettel : "Les freins peuvent être un casse-tête" à Montréal

Sebastian Vettel laisse Fernando Alonso occuper seul la tête du championnat du monde après le Grand Prix de Monaco

Sebastian Vettel laisse Fernando Alonso occuper seul la tête du championnat du monde après le Grand Prix de Monaco. Le vainqueur du GP de Bahreïn est cependant optimiste quant aux chances de Red Bull, qui s’est imposé en Principauté avec son coéquipier Mark Webber au volant.

Après avoir disputé une course sur une stratégie décalée, l’Allemand espère pouvoir compter sur un GP moins mouvementé au Canada, et profiter de l’atmosphère de Montréal.

Montréal est une super ville, tout le monde aime aller là-bas ; l'atmosphère est toujours géniale”, s’anime le double Champion du Monde. “La piste est sur une île, sur le fleuve Saint-Laurent, et c'est un grand défi pour les pilotes. Comme sur le circuit d'Albert Park en Australie, les routes sont publiques, donc l'usure des pneus peut être élevée”.

Les freinages sont intenses et nombreux sur le tracé Gilles Villeneuve.

Il y a également beaucoup d'usure des freins, ce qui peut être un casse-tête pour nous. L'année dernière, la course s'est prolongée en raison de la forte pluie – mais c'est un bon endroit pour courir”, estime Vettel.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Fernando Alonso , Gilles Villeneuve , Sebastian Vettel
Type d'article Actualités