Actualités

Vettel juge que Mercedes est "plus à l'aise" avec sa monoplace

Sebastian Vettel juge que Mercedes semble "plus à l'aise" avec sa nouvelle monoplace après les essais hivernaux, laissant Ferrari en retard à l'aube de cette nouvelle saison.

Valtteri Bottas, Mercedes F1 W11 EQ Performance, devant Charles Leclerc, Ferrari SF1000

Mercedes a terminé les tests de pré-saison avec le meilleur temps et le plus grand nombre de tours parcourus, amenant le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, à déclarer que son équipe était en retrait en termes de rythme. Alors que l'auteur du meilleur temps de ces deux semaines, Valtteri Bottas, refuse de donner trop de crédit à ces commentaires, jugeant que les équipes jouent à "des jeux étranges" durant l'hiver, Sebastian Vettel et Charles Leclerc ont soutenu l'opinion de leur patron.

Vettel a expliqué que sa monoplace semblait avoir trop de traînée aérodynamique, malgré un deuxième temps sur l'ensemble des deux semaines. Interrogé au sujet de son inquiétude face au niveau de ses rivaux, il précise ses propos : "Mercedes semble juste être plus à l'aise. Pas seulement sur un tour, ce que regardent les gens, mais juste en général sur les [longs] relais."

Lire aussi :

"Je pense que nous avons fait de bons relais, et d'autres moins bons. C'est un peu difficile à dire, avec l'heure et les conditions de piste, et je ne sais pas ce que les gens font en coulisses. Nous avons testé des choses qui étaient très bonnes, d'autres qui l'étaient moins, et ça a aussi un impact sur les temps au tour. Si vous regardez ce qu'il en est actuellement, Mercedes est probablement devant. À chaque fois qu'ils sortent, ils sont rapidement à l'aise, tandis que les autres doivent s'entraîner un peu plus."

Ferrari a également déclaré avoir changé son approche pour les essais en 2020, après des tests encourageants en 2019 qui s'étaient transformés en feu de paille une fois la saison lancée. L'équipe a remporté trois courses tandis que Mercedes a facilement gagné les deux championnats, malgré des essais hivernaux compliqués pour le team allemand. Bien qu'il reconnaisse qu'il est difficile de définir clairement une hiérarchie avant la première course, Vettel a tout de même réussi à avoir une idée des performances de chacun.

"Je pense que nous en voyons assez avec six journées de roulage", poursuit-il. "Vous savez à peu près où vous en êtes, mais les choses pourraient être différentes une fois en Australie. Nous verrons vraiment où nous en sommes lors des deux premières courses. Je pense que l'on a une bonne image d'ensemble, et il faut se baser dessus. Actuellement, nous ne sommes pas tous les jours en tête du classement, donc nous ne sommes pas les favoris, mais on verra ce qu'il en est en Australie."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Un début de saison sans équipes italiennes est-il possible ?
Article suivant Pour Steiner, la F1 va faire en sorte que le GP d'Australie ait lieu

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France