Vettel : La F1 doit aller plus loin sur l'écologie

Sebastian Vettel avertit : ce que la Formule 1 prévoit pour les prochaines années en matière d'écologie ne va pas assez loin, la réglementation hybride actuelle étant "inutile" selon lui.

Vettel : La F1 doit aller plus loin sur l'écologie

Fervent défenseur de l'environnement, Sebastian Vettel estime que le plan actuel de moteurs plus verts et de carburants écologiques n'est pas suffisamment agressif : selon lui, la Formule 1 risque malgré tout de se retrouver en retard par rapport au reste du monde et de voir son avenir remis en question. Vettel demande ainsi aux dirigeants de la F1 de se réveiller et de se rendre compte qu'il faut en faire davantage.

Lorsqu'il lui est demandé s'il y a un conflit entre sa position sur l'environnement et son statut de pilote de F1, Vettel répond : "Bien sûr, et je pense que c'est valable car la Formule 1 n'est pas verte. Je pense que nous vivons à une époque où nous avons sans doute des innovations et des options pour rendre la Formule 1 verte elle aussi, sans rien perdre du spectacle, de l'excitation, de la vitesse, de la difficulté, de la passion. Justement, nous avons tant de personnes intelligentes et tant de puissance d'ingénierie ici que nous pourrions trouver des solutions."

"La réglementation actuelle, je la trouve très excitante, le moteur est super efficient, mais elle est inutile. Ce n'est pas une formule moteur que l'on va acheter sur la route dans deux ans quand on décidera d'acquérir une nouvelle voiture, par exemple. Par conséquent, on peut se demander : en quoi est-ce pertinent ?"

"Je pense qu'il y a certaines choses dont les gens parlent pour l'avenir de la F1 en matière de réglementation qui pourraient rendre les changements plus pertinents. Et je pense que s'ils viennent, ce sera une bonne chose pour la Formule 1, et c'est aussi quelque chose de vital. Mais s'ils ne viennent pas, je ne crois pas être si optimiste. S'ils ne viennent pas, je pense que la Formule 1 va disparaître. Et ce sera probablement justifié. Nous sommes au stade où nous savons que nous avons fait des erreurs, et nous n'avons pas le temps de continuer à en faire."

Être proactif

Sebastian Vettel, Aston Martin, on the grid

La Formule 1 est actuellement en discussion avec les motoristes concernant la future réglementation moteur à l'horizon 2025/2026, avec laquelle elle espère adopter des carburants pleinement écologiques. L'objectif est d'utiliser un carburant créé en laboratoire à partir de biodéchets, mais Vettel juge que c'est une erreur. Il propose que la Formule 1 soit pionnière et accélère l'arrivée de carburants synthétiques plutôt que de simplement utiliser des produits E10 qui sont déjà disponibles.

"Je ne suis pas exactement un spécialiste de tous les carburants, mais je serais davantage fan des carburants synthétiques que des biocarburants", poursuit l'Allemand. "Avec les biocarburants, il faut évidemment faire venir le carbone de quelque part et je pense que cela peut représenter des problèmes ou des complications."

"Je pense que la Formule 1 a parfaitement raison de chercher un moyen de trouver des carburants renouvelables ou une formule de carburants synthétiques. Mais dans l'état actuel des choses, nous avons un moteur en place l'an prochain et nous allons avoir un contenu de seulement 10% d'e-carburant dans la voiture – ce qui n'est pas une révolution technologique. On peut déjà acheter ce carburant à la pompe depuis plusieurs années dans le monde entier. Ce n'est donc pas une nouveauté. Je ne pense pas que cela corresponde à l'ambition de la Formule 1, qui doit être un leader technologique. Nous réagissons au lieu d'être proactifs et d'ouvrir la voie."

"Pour les carburants synthétiques, je pense que nous avons la même opportunité. Mais je crains que nous réagissions également au lieu d'ouvrir la voie, car les moteurs seront gelés en 2022. On parle d'un changement avant, mais ils seront gelés au moins jusqu'en 2025, probablement plutôt 2026 : cela signifie cinq années supplémentaires sans progrès. Je pense que cela mettra notre sport sous une pression immense, car dans ces cinq années on peut espérer beaucoup de changement dans le monde entier, et cela mettra la pression à ceux qui n'auront fait aucun changement."

Sebastian Vettel, Aston Martin AMR21, runs wide

Vettel pense que la F1 ferait mieux d'encourager ses meilleurs ingénieurs à créer un carburant plus écologique qui contribuera à réduire la pollution engendrée par plus d'un milliard de voitures propulsées par un moteur à combustion qui vont rester sur les routes pendant les décennies à venir.

"Je pense que nous pourrions utiliser nos ressources, à savoir les informations dont dispose la Formule 1, avec toutes les personnes intelligentes qui en font partie, les ressources, les infrastructures, ainsi que l'argent que la Formule 1 a à dépenser", énumère le pilote Aston Martin.

"N'oublions pas que nous avons passé quasiment les dix dernières années sur un moteur qui est super efficient, et que nous en avons tiré beaucoup de puissance, mais qu'il n'a en somme aucune pertinence pour le conducteur lambda et la prochaine génération de voitures, bien qu'il ait eu un coût énorme. Chaque motoriste a probablement dépensé plus d'un milliard à développer ce moteur lors de ces années. Cet argent peut être trouvé à nouveau, une partie de cet argent est par là, espérons qu'il soit utilisé pour faire avancer les bonnes causes."

"Voilà ma position. Je ne sais pas exactement quelle est la meilleure solution. Mais je pense qu'il nous faut commencer à le faire maintenant, plutôt que de discuter pour cinq ans de plus et de faire cinq ans de rien dans ce laps de temps."

Lire aussi :

partages
commentaires
Ricciardo a vécu un calvaire en Turquie

Article précédent

Ricciardo a vécu un calvaire en Turquie

Article suivant

Non vacciné, Van der Merwe devrait manquer les trois derniers GP

Non vacciné, Van der Merwe devrait manquer les trois derniers GP
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021