Vettel n'est pas fâché avec Red Bull

partages
Vettel n'est pas fâché avec Red Bull
Par : Jean-Philippe Vennin
12 juin 2015 à 11:18

Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Sebastian Vettel, Ferrari, sur la grille
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari lors de la parade des pilotes
Red Bull : Dietrich Mateschitz (propriétaire) et Sebastian Vettel

Sebastian Vettel se réjouit de croiser de nouveau le grand patron de Red Bull, Dietrich Mateschitz, à la fin de la semaine prochaine. Celui-ci devrait en effet être présent sur “son” circuit, le Red Bull Ring (ex-Österreichring, Zeltweg, A1-Ring ou Spielberg, ses anciennes dénominations successives ou simultanées) qui accueillera le Grand Prix d’Autriche, huitième manche du Championnat du Monde 2015 de Formule 1.

Vettel n’a pas quitté Red Bull en mauvais termes à la fin de l’année dernière, malgré une saison calamiteuse ayant fait suite aux quatre – et presque cinq, si l’on inclut 2010 – campagnes triomphales qui l’avaient précédée.

J’ai gardé une très, très bonne relation avec lui,” dit-il en parlant de son ancien patron, avant de préciser qu’il entretient également d’excellents rapports avec d’autres responsables de l’équipe.

Même si je ne suis plus chez Red Bull, je me sens encore connecté à elle d’une certaine façon,” a déclaré le pilote allemand de Ferrari à l’agence APA. Façon de dire que s’il ne fait plus partie de l’équipe, il se sent toujours comme un membre de la famille.

Ce n’est pas comme si nous nous étions disputés, bien au contraire

Sebastian Vettel

C’est le contraire qui serait étonnant, cela dit, tant la marque autrichienne a accompagné Vettel depuis ses débuts en monoplace jusqu’à ses 40 victoires et quatre titres de champion du monde.

Ce n’est pas comme si nous nous étions disputés, bien au contraire,” a-t-il assuré.

Évoquant le Grand Prix d’Autriche, Vettel a dit se représenter “les énormes efforts” que réclame l’organisation d’un tel événement, et convenu que “c’est une course un peu plus intime pour moi que n’importe quelle autre, même si Monza fait désormais davantage figure de course à la maison pour moi.”

Vettel s’est en revanche bien gardé de commenter la situation actuelle, disons... délicate, de l’équipe Red Bull. Laquelle est nettement moins bonne que la sienne, puisqu’il a déjà remporté une victoire avec la Scuderia Ferrari.

 

Prochain article Formule 1
Massa - Ferrari est trop politique

Article précédent

Massa - Ferrari est trop politique

Article suivant

Renault - Fiabilité assurée, cap sur la performance

Renault - Fiabilité assurée, cap sur la performance

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités