Vettel ne pense pas pouvoir être comparé à Schumacher

Longtemps appelé Baby Schumi au début de sa carrière, Sebastian Vettel a su se faire un nom dans le monde de la Formule 1 en enchaînant les victoires au volant des différentes Red Bull dont il dispose depuis 2009

Longtemps appelé Baby Schumi au début de sa carrière, Sebastian Vettel a su se faire un nom dans le monde de la Formule 1 en enchaînant les victoires au volant des différentes Red Bull dont il dispose depuis 2009.

Avec 34 victoires et 42 pole positions au compteur en 115 Grand Prix, le pilote Red Bull possède actuellement le plus beau palmarès des pilotes en activité. A seulement 26 ans, Vettel s'est déjà imposé comme une référence et pourrait bien battre les records établis par Michael Schumacher, même si l'Allemand refuse de dire qu'il domine autant que son aîné.

"C'est un compliment de comparer ce que je fais avec l'ère Schumacher", explique Vettel en faisant référence aux propos de Lewis Hamilton après le Grand Prix de Corée. "Il y a une course qui a un peu fait figure d'exception, Singapour, où l'écart que nous avons pu creuser a été incroyable. Nous étions deux secondes au tour plus rapides que les autres, mais évidemment, cela dépend de qui est derrière et de quels pneumatiques il a."

"Mais si vous prenez la Corée, qui est un circuit davantage similaire à Spa par exemple, l'écart a varié entre trois et six secondes pendant toute la course. Si vous comparez à il y a 10 ans, l'écart était de 30 à 60 secondes, ce qui constitue une grande différence. Avoir trois secondes d'avance c'est une bonne chose, mais à la moindre erreur, comme un blocage de roue par exemple, trois secondes ne sont rien par rapport à 30 ou 60 secondes."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Lewis Hamilton , Sebastian Vettel
Type d'article Actualités